Version classiqueVersion mobile

Vivantes figures

 | 
Carl Einstein

Textes esthétiques de Carl Einstein

[Figure et concept] (début des années 1930)35

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Ces tenants de l’esthétique nous donnent l’occasion de traiter le problème suivant : l’opposition du concept et de la figure, de la rationalisation et de la perte de sens du monde.

L’homme se défend contre les impressions et expériences trop puissantes, contre le flot des forces, par la rationalisation et la conceptualisation du vécu. En d’autres termes, on accomplit une réduction du réel complexe, on le minimise. On redoute le pouvoir excessif des expériences qui renvoient l’homme dans une zone de passivité, on éprouve une angoisse particulière face aux processus hallucinatoires qui condamnent l’homme à être du type passif. On réduit l’influence de la contrainte du monde, en l’occurrence du réel, en l’appauvrissant par le concept. Toute conceptualisation est réalisée pour adapter le vécu concret et le maîtriser. La conceptualisation contient donc un principe d’arrachement à la figure. Par là, une économie des forces est à l’essai ; on place des barrières dans le flot mouvant des évé...

© Éditions Rue d’Ulm, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search