Version classiqueVersion mobile

L’Esthétique musicale classique et romantique

 | 
Carl Dahlhaus

chapitre 6. Apories de la musique à programme

Critique du jugement esthétique sur le « Prométhée » de Liszt

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

1

Si l’on demandait à quelqu’un de dire ce qu’il attend d’un jugement esthétique sur la musique du xixe siècle, il répondrait probablement ceci : qu’il établisse une différence fondée entre les œuvres qui se distinguent dans le contexte de l’époque de leur genèse, et les décombres de la tradition. Cependant, les concepts qui servent à décrire les attentes, concepts comme « œuvre d’art musicale » et « se distinguer par rapport à l’époque de sa genèse », constituent moins un présupposé solide et non problématique qu’ils ne font partie des objets de la réflexion : ils ne délimitent pas le sujet, ils sont eux-mêmes le sujet. Ils ne nous apparaissent comme des catégories fondamentales dont on n’a pas besoin de parler tellement elles sont évidentes, que tant que nous restons encore pris dans la tradition du xixe siècle – qui est une tradition non seulement d’œuvres, mais aussi de concepts servant à l’interprétation de celles-ci –, au lieu de l’envisager avec distance, en observateurs.

Or ce...

© Éditions Rue d’Ulm, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search