Version classiqueVersion mobile

L’Esthétique musicale classique et romantique

 | 
Carl Dahlhaus

chapitre 4. De la philosophie systématique à la critique de la culture

Expérience historique et expérience esthétique

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’« historicisme », la prédominance d’œuvres du passé dans le répertoire de concert et d’opéra, est un phénomène à la fois sociohistorique et esthétique. À ce fait extérieur, dont l’explication ne peut procéder que d’une analyse des institutions musicales, correspond une réalité intérieure : l’empreinte laissée dans la conscience par des œuvres dont l’environnement a disparu.

Le terme d’« historicisme » n’est pas arbitraire, mais il mérite d’être interrogé. D’une part, il existe une connexion indéniable entre le traditionalisme tenace qui domine la pratique musicale et l’apparition de la conscience historique à partir du xviiie siècle. L’histoire comme science du passé et l’historicisme, qui est son affermissement – ou sa restauration – dans la pratique, sont étroitement liés ; et quand bien même il apparaîtrait qu’elle recèle cer tains malentendus, une telle corrélation n’en serait pas invalidée pour autant.

Mais d’autre part, le fait d’isoler des œuvres musicales, de les abstraire d...

© Éditions Rue d’Ulm, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search