Version classiqueVersion mobile

L’Esthétique musicale classique et romantique

 | 
Carl Dahlhaus

chapitre 4. De la philosophie systématique à la critique de la culture

La notion de « caractère » dans l’esthétique du XIXe siècle

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

1

Attendre d’une notion fondamentale de l’esthétique du xixe siècle qu’elle soit univoque, ferme de contours et précisément délimitée serait le signe d’un manque d’expérience philosophique. À supposer que l’on parvienne à enfermer dans les limites d’une définition ce qui se laisse difficilement saisir, une telle approche systématique réduirait à une série de banalités insignifiantes des catégories esthétiques qui ont donné lieu dans la réalité historique a une stupéfiante floraison de pensées et de conceptions. Ainsi en est-il de la notion de « caractère1 » : sa signification ne peut être fixée par le recours immédiat à une définition terminologique, sous peine d’apparaître erronée ou tronquée ; elle doit être au contraire explorée dans tous ses détours, par le biais d’une description des fonctions qu’elle a remplies dans des contextes historiques changeants.

« La notion de caractère n’a été suffisamment examinée jusqu’ici dans aucune esthétique », écrivait en 1886 Eduard von Hartmann...

© Éditions Rue d’Ulm, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search