Version classiqueVersion mobile

L’Esthétique musicale classique et romantique

 | 
Carl Dahlhaus

Chapitre 1. L’idée de classique et la réalité des affects

À propos de l’esthétique musicale de Kant

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’intérêt pour l’esthétique musicale philosophique et spéculative est si affaibli par l’avantage que l’on s’est accoutumé à donner à des objets et à des problèmes historiques et psychologiques qu’inviter connaisseurs et amateurs de musique à s’efforcer de comprendre les catégories, principes et thèses de Kant semble nécessiter une justification détaillée. Il ne s’agira pas de vouloir se livrer à une querelle avec Kant à propos de la validité de théorèmes d’esthétique musicale précis, ou de chercher dans la Critique de la faculté de juger et l’Anthropologie des renseignements sur la conception de la musique qui avait cours dans la seconde moitié du xviiie siècle – la première démarche serait anachronique, la seconde trop méticuleuse106. Pourtant, le rapport qu’ont entretenu musique et philosophie pendant une période de productivité significative dans les deux disciplines devrait rencontrer l’attention des historiens, car l’expression de ce rapport, l’esthétique musicale, peut être co...

© Éditions Rue d’Ulm, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search