Version classiqueVersion mobile

Shylock et son destin

 | 
John Gross

Avant-propos1

John Gross

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le texte imprimé le plus ancien du Marchand de Venise est le premier in-quarto de l’édition de 1600. La page de titre décrit la pièce ainsi : « La très excellente Histoire du Marchand de Venise, ou comment Shylock le juif se montra d’une cruauté extrême envers ledit marchand, voulant prélever une livre exacte de sa chair, et comment la main de Portia fut obtenue au moyen d’un choix de coffrets. »

« Cruauté extrême » : on pourrait penser qu’il n’y a pas grand-chose à ajouter. Mais l’imagination universelle s’est emparée de Shylock, du scélérat qui, dans cette comédie romantique, apparaît tout au plus dans cinq scènes. Devenu stéréotype, il a subi des transformations innombrables ; et on a aussi voulu voir en lui bien plus qu’un stéréotype, d’où les efforts mis en œuvre pendant presque deux siècles pour faire de lui un personnage qui doit nous inspirer une compassion jadis inconcevable.

Quoique ce livre s’ouvre sur un rappel des éléments qui ont permis la création du personnage, mon pro...

© Éditions Rue d’Ulm, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search