Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Y voir mieux, y regarder de plus près

 | 
Danièle Cohn

Première partie. La peinture à l’épreuve de l’histoire

L’art dans ses œuvres. Théorie de l’art, histoire des œuvres

Daniel Arasse

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Personne ne niera […] que ce qui ne relève pas de la vue ne concerne en rien le peintre. Car le peintre ne s’applique à imiter que ce qui se voit sous la lumière. » Ces lignes, extraites du deuxième chapitre du livre I du De pictura de Leon Battista Alberti1, sont d’un auteur cher à Hubert Damisch. Pourtant, si j’ouvre ainsi mon intervention, ce n’est pas pour reprendre avec Hubert Damisch les sentiers albertiens. C’est, aussi abruptement qu’Alberti, pour suggérer qu’il en va de même pour le peintre albertien et pour l’historien de l’art. Le travail de l’historien de l’art ne s’attache qu’au visible dans l’art : les œuvres d’art. Pour lui, l’art n’existe pas en dehors des œuvres qui le font voir « sous la lumière » et qui, en tant que telles, sont des objets historiques : produits à un moment donné, transmis à travers une succession de temps dont ils portent la trace et perçus aujourd’hui dans une contemporanéité anachronique par rapport à celle de leur production. Hubert Damisch ...

Auteur

© Éditions Rue d’Ulm, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540