Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le Sens de la musique (1750-1900), vol. 2

Troisième partie. À la recherche concrète de l’expression musicale

Traités, méthodes et réflexions techniques

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

GOTTFRIED-ENGELBERT ANDERS (†vers 1854)

La volonté d’expressivité se trouve être à la base de tout un pan de la recherche organologique de la première moitié du xixe siècle. Il s’agit, concrètement, de donner à un instrument la capacité d’imiter la voix, en rendant notamment possibles le crescendo, le diminuendo et toutes les nuances d’intensité.

La recherche de l’orgue expressif est un exemple de ce développement : c’est un instrument à anches libres alimentées directement par les soufflets, sans régulateur de pression intermédiaire. Ainsi le son réagit à la pression sans que sa hauteur varie en même temps. Un système de pédales permet le contrôle de l’intensité du souffle. Le mot « expression » s’oppose alors, dans un registre organologique strict, aux systèmes à « dépression », qui fonctionnent par aspiration et non par expiration du souffle (comme dans l’harmonica), systèmes beaucoup moins fins sur le plan des variations d’intensité. Historiquement, le nom d’« harmonium » est donn...

© Éditions Rue d’Ulm, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540