Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le Sens de la musique (1750-1900), vol. 2

Troisième partie. À la recherche concrète de l’expression musicale

Berlioz, Symphonie fantastique, 1830

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

III. Scène aux champs

Image img01.jpg

Berlioz, Symphonie fantastique, début du 3e mouvement, « Scène aux champs », 1830.

Berlioz a 27 ans lorsqu’il compose la Symphonie fantastique, qui représente un tournant dans la question du rapport entre la musique et le sens. Cette œuvre affiche la possibilité d’un programme de nature quasi autobiographique. Il s’agit d’une narration à ellipses, que la musique n’illustre jamais complètement ; le texte est une explication a posteriori de l’œuvre musicale aussi bien qu’une trame qu’il faut avoir en tête avant de l’entendre. Nous sommes loin de la musique descriptive du xviiie siècle, tout en nous situant en partie dans son héritage. Bouleversant les traditions du genre (nombre de mouvements, conception formelle, instrumentation…), cette symphonie acquiert rapidement une renommée qui dépasse la France ; elle exercera une influence durable sur la production d’autres compositeurs (Liszt, Wagner, Saint-Saëns, Tchaïkovski…).

Il existe plusieurs textes importants de Ber...

© Éditions Rue d’Ulm, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540