Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Symboles de la Renaissance. Tome III

 | 
Daniel Arasse
, 
Maurice Brock
, 
Georges Didi-Huberman

Sur l’iconographie de Saint Jérôme pénitent : symbolisme chrétien et sujet dans l’Italie de la Renaissance (vers 1450 - vers 1550)

Daniel Russo

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans les derniers siècles du Moyen Âge, saint Jérôme connaît dans l’art visuel un succès considérable : il s’impose sur les fresques et sur les retables, répondant à l’attente d’un public sans cesse plus large. En raison de son triomphe, c’est un saint protéiforme, accumulant sur sa seule figure une pluralité de significations : figure d’autorité par excellence, cet intellectuel de l’Église incarne tour à tour ou dans le même temps le moine, le docteur de l’Église revêtu des insignes cardinalices, le pénitent au désert et l’humaniste dans son étude1. C’est cependant sous l’aspect du pénitent, retiré dans les solitudes et s’infligeant une sévère macération, que saint Jérôme domine à partir du milieu du xve siècle l’iconographie chrétienne en Italie, principalement dans les ateliers du nord et du centre de la péninsule. En plein cœur de la dévotion Observante, poussé par de nouvelles communautés religieuses qui se réclament de son patronage, l’austère ascète parvient au faîte de sa ca...

Auteur

© Éditions Rue d’Ulm, 1990

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540