Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Symboles de la Renaissance. Tome III

 | 
Daniel Arasse
, 
Maurice Brock
, 
Georges Didi-Huberman

La théâtralisation de 1’alchimie de la nature. Les grottes artificielles et la culture scientifique à Florence à la fin du xvie siècle

Philippe Morel

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au cours de ces dernières années, les grottes italiennes du xvie siècle ont fait l’objet d’études souvent aussi précieuses que stimulantes et variées1. Parmi l’éventail des problèmes soulevés, deux m’intéressent particulièrement qui devraient apparaître profondément corrélatifs : la représentation de la Natura naturans et le rapport aux sciences naturelles. Detlef Heikamp conclut son second article sur la grande grotte de Boboli en ces termes : « Un pessimismo per le forze distruttrici della natura, ma anche un religioso inserimento nei suoi segreti ed anche nelle leggi su cui si basano le sue creazioni si rispecchiano nella Grotta. È il periodo nel quale le scienze naturali prendono un nuovo sviluppo »2. L’idée est suggérée, mais l’auteur en reste là. De même, à l’occasion d’une étude tout à fait intéressante intitulée « Rappresentazione della natura e indagine scientifica nelle grotte cinquecentesche », Cristina Acidini esquisse ou introduit certains aspects de la question, sans p...

© Éditions Rue d’Ulm, 1990

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540