Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Pour une histoire de l’École normale supérieure

 | 
Pascale Hummel

Orientations complémentaires

Études et carrières des normaliens

Texte intégral

Études

Enseignement secondaire : copies des lauréats du concours général (prix et accessits).

  • 1 Institué en 1744 puis recréé en 1803, le concours général n’intéressa d’abord que les lycées de Pa (...)

1Les séries de copies du concours général1, qui intéressent un grand nombre de futurs normaliens, sont conservées dans les fonds du rectorat de Paris (académie de Paris, 1822-1903) et du ministère de l’Instruction publique (toutes académies confondues, 1809-1900, 1924-1948). Ces deux séries ne sont malheureusement pas absolument exhaustives.

2Académie de Paris :

3AJ16 630-878. Copies du concours général des lycées de Paris. 1822-1903.

4Toutes académies confondues :

5F17 7234-728652. Concours général. 1809-1900.

6F17 14150-14153. Concours général. 1924-1948.

Enseignement supérieur : les facultés parisiennes (lettres et sciences).

7Les archives des anciennes facultés parisiennes (avant la réforme de 1968-1971) sont conservées dans la sous-série AJ16 des Archives nationales. Elles permettent de préciser souvent les cursus universitaires des normaliens au sein de la faculté des lettres et de la faculté des sciences (fiches individuelles de scolarité, registres de délivrance de diplômes, procès-verbaux d’examens, registres d’inscription, rapports sur les thèses de doctorat, certificats d’aptitude aux diplômes).

Faculté des lettres de Paris.

8AJ16 4745-5119. Faculté des lettres. 1823-1939.

9À signaler : fiches individuelles de scolarité (étudiants nés entre 1880 et 1925), registres des procès-verbaux de soutenances de thèses pour le doctorat (1818-1923), registres des examens et réceptions aux grades universitaires (1835-1893), registres de délivrance des diplômes (1835-1922).

10AJ16 7075-7110. Faculté des lettres : doctorats d’État et doctorats d’Université. 1912-1967.

11À signaler : registres de certificats d’aptitude, registres des procès-verbaux d’admission au grade de docteur, registres de retrait des diplômes, rapports sur les soutenances de thèses.

12On consultera, en complément, les versements effectués au Centre des Archives contemporaines (CAC) de Fontainebleau :

13CAC 800246. Fiches individuelles d’étudiants. 1940-1970.

14CAC 810140. Dossiers d’étudiants n’ayant pas achevé leurs études (nés entre 1885 et 1920).

15CAC 810246. Fiches d’étudiants. 1940-1970.

16CAC 910563. Registres d’attestation de diplômes. 1895-1970.

17CAC 910563. Procès-verbaux d’examens des premier et deuxième cycles : CELG (certificat d’études littéraires générales), DES, licence. 1895-1970. CAC 930389. Université Paris-IV. Service des doctorats : rapports et procès-verbaux de soutenance de DEA, DESS, thèses de troisième cycle, thèses d’État et thèses d’Université. 1898-1988.

Faculté des sciences de Paris.

18AJ16 5120-5731. Faculté des sciences. 1809-1959.

19À signaler : registres d’inscriptions et de consignations aux examens (1822-1942), registres d’inscriptions à la licence (1855-1931), registres d’inscriptions et d’immatriculations (1897-1950), registres d’inscriptions à la licence (1855-1931), registres des procès-verbaux d’examens et de réceptions aux grades universitaires (baccalauréat, licence, doctorat, 1810-1959), fiches individuelles de scolarité (étudiants nés entre 1850 et 1900).

Et en particulier :

20AJ16 *5667-5668. Registres de présence des élèves de l’École aux cours de la faculté des sciences. 1877-1880, 1900-1903.

21AJ16 *5669. Registre des procès-verbaux des examens du baccalauréat pour les élèves de l’École normale supérieure. 1877-1892.

22AJ16 *5670-5671. Registres des examens subis par les élèves de l’École normale supérieure. 1879-1893.

23AJ16 *5672 -5673. Registres des procès-verbaux de licence pour les élèves de l’École normale supérieure. 1861-1895.

Enseignement supérieur : les facultés de province.

24Le groupe de cotes F17 4705-6570 correspond aux certificats d’aptitude aux grades universitaires (baccalauréat, licence, doctorat) délivrés par le ministère de l’Instruction publique, toutes académies confondues, pour la période 1809-1905. On y trouve donc en particulier toutes les pièces relatives aux examens du baccalauréat des futurs normaliens.

25F17 4713-5136. Bacheliers ès-lettres. 1810-1896.

26F17 5137-5274. Bacheliers ès-sciences. 1818-1895.

27F17 5275-5299. Bacheliers ès-sciences (baccalauréat restreint). 1859-1896.

28F17 5300-5457. Bacheliers de l’enseignement classique. 1892-1905.

29F17 5458-5460. Bacheliers de l’enseignement secondaire spécial. 1891-1894.

30F17 5461-5513. Bacheliers de l’enseignement moderne. 1893-1905.

31F17 5514-5524. Bacheliers de l’enseignement secondaire. 1905.

  • 2 F17 13333 à 18059. Répertoire numérique détaillé (dactylographié), revu par I. Vernus [1992]. Pour (...)

32Après 1905, la suite des certificats d’aptitude (tous grades universitaires confondus) doit être recherchée dans la sous-série F17 des Archives nationales2 et éventuellement dans les séries T et W des Archives départementales (fonds de l’inspection académique et du rectorat, avant et après 1940).

Enseignement supérieur : les écoles françaises d’Athènes et de Rome.

33Il convient de signaler dans le fonds du ministère de l’Instruction publique relatif à la gestion des grands établissements d’enseignement (xixe-début xxe siècle) les séries de cotes suivantes :

34F17 4129-4141, 13600-13601. École française de Rome : travaux des membres, rapports des directeurs.

35F17 4105-4128, 13596-13599. École française d’Athènes : personnel, travaux des membres, candidatures au concours d’admission, rapports des directeurs.

CARRIÈRES

36La table analytique et l’index thématique du Bulletin de la Société des amis de l’ENS (nos 187-189, décembre 1992) mentionnent les principales « carrières normaliennes » : enseignement, recherche, haute fonction publique, diplomatie, politique, monde de l’entreprise, édition, presse. La diversité des itinéraires individuels rend très difficile toute opération de recensement général.

37L’enseignement constitue, logiquement, la très large majorité des carrières embrassées par les anciens élèves. Il convient de noter que, parallèlement à l’enseignement proprement dit (enseignement secondaire, classes préparatoires, enseignement supérieur), les carrières au sein de l’administration de l’Éducation nationale (inspecteur général de l’Instruction publique, doyen, recteur, directeur d’une direction centrale du ministère) intéressent un grand nombre de normaliens. Le domaine de l’Éducation (enseignement et administration) a donc été privilégié pour la présente étude. Une première partie présente les principales sources administratives (dossiers personnels), conservées dans les fonds du ministère de l’Instruction publique et du rectorat de Paris. La perpective a été élargie, dans une deuxième partie, au repérage des sources privées conservées aux Archives nationales et dans d’autres institutions.

Sources administratives : dossiers personnels des professeurs et des administrateurs de l’Éducation nationale.

Archives nationales.

38Il existe, au sein de la sous-série F17, plusieurs séries parallèles de dossiers comportant des informations sur la carrière des personnels enseignant et administratif. Les principaux sont le dossier de carrière (tenu par l’administration centrale, en l’occurrence le ministère de l’Éducation nationale) et le dossier administratif (tenu par le service affectataire, en l’occurrence les rectorats). Le dossier de carrière retrace la totalité de la carrière de l’agent. Le dossier administratif est ouvert par chaque service affectataire suivant les déplacements de l’agent dans ses différents postes.

Dossiers de carrière.

39Sous-série F17 : Ministère de l’Instruction publique (devenu Éducation nationale en 1932). Il s’agit des dossiers du personnel enseignant et non enseignant : agents de l’administration centrale, des enseignements primaire supérieur (directeurs d’écoles normales, inspecteurs), secondaire, technique, supérieur et des grands établissements scientifiques et littéraires (Muséum d’histoire naturelle, bibliothèques, archives, etc.). xixe-xxe siècles.

ARCHIVES NATIONALES (Paris). 1840 environ-1971.
1re série : xixe siècle.
F17 20001 à 21894. xixe siècle. Dossiers de carrière des agents ayant cessé leurs fonctions avant 1902.
2e série : fin xixe siècle-1960 (année de départ à la retraite)
F17 21895 à 28000 environ (la série est encore ouverte car les dossiers, pour la période 1962-1971, y seront progressivement intégrés).

3e série (provisoire) : 1962-1971.
« Minutes fonctionnaires » (dossiers de carrière rangés par année de départ à la retraite, non encore cotés en F17), 1962-1971.

ARCHIVES NATIONALES (CENTRE DES ARCHIVES CONTEMPORAINES DE FONTAINEBLEAU). À partir de 1972.

40Dossiers administratifs : tenus par le service affectataire (sous-série AJ16 pour l’académie de Paris).

  • 3 Le ressort de l’académie de Paris dépassait alors largement le seul département de la Seine. Ses l (...)

AJ16 932 à 1602. Dossiers administratifs du personnel enseignant et non enseignant (administratif et technique) en poste dans le ressort de l’académie de Paris3 aux xixe et xxe siècles (entre 1870 et 1940 environ).

AJ16 5829-61796. Dossiers du personnel administratif et enseignant né entre 1870 et 1905.

AJ16 5732-5746. Faculté des sciences, personnel enseignant né entre 1850 et 1900.

AJ16 5747-5754. Faculté des sciences, personnel non enseignant né entre 1850 et 1900.

41Les dossiers de tutelle du ministère de l’Instruction publique relatifs aux grands établissements scientifiques et d’enseignement concernent très largement les normaliens, qui représentent une proportion importante des académiciens et des professeurs du Collège de France. Les normaliens furent nombreux dans les académies de l’Institut de France (sauf aux Beaux-Arts).

F17 3578-3678, 13549. Institut de France : dossiers des membres, communications scientifiques.

F17 3849-3879, 13550-13557. Collège de France : candidatures, dossiers des chaires, états de traitements.

F17 2933-3014, 17265-17294. Bureau des Travaux historiques et scientifiques : dossiers individuels des missions scientifiques et littéraires.

Archives départementales.

42Série T : pour la période 1800-1940.

À signaler, quand il existe, le fonds du rectorat : dossiers administratifs des membres des enseignements secondaire et supérieur et des membres du personnel administratif. Pour la période allant de 1940 à nos jours : série W.

Sources imprimées.

43On consultera avec profit les différents dictionnaires biographiques relatifs aux hauts fonctionnaires de l’Instruction publique et aux élites universitaires parisiennes, publiés par le service d’histoire de l’éducation de l’Institut national de la recherche pédagogique (INRP, 29 rue d’Ulm) dans le cadre de la collection « Histoire biographique de l’enseignement ». Ces ouvrages sont en effet constitués de notices biographiques très complètes établies à partir du dépouillement de sources d’archives très diverses (Archives nationales, départementales et municipales, assistance publique, archives de l’enregistrement notamment).

44Inspecteurs généraux de l’Instruction publique (1802-1914) :

45Caplat (G.) (dir.), Les inspecteurs généraux de l’Instruction publique. Dictionnaire biographique, 1802-1914, Paris, INRP-CNRS, 1986.

46Professeurs du Collège de France (1901-1939) :

47Charle (Ch.), Telkès (E.), Les professeurs du Collège de France. Dictionnaire biographique, 1901-1939, Paris, INRP-CNRS, 1988.

48Professeurs de la faculté des Lettres de Paris (1809-1939) :

49Charle (Ch.), Dictionnaire biographique des universitaires aux xixe et xxe siècles. La faculté des Lettres de Paris, Paris, INRP-CNRS

  • vol. 1 : 1809-1908, 1985.
  • vol. 2 : 1909-1939, 1986.

50Professeurs de la faculté des Sciences de Paris (1901-1939) :

51Charle (Ch.), Telkès (E.), Les professeurs de la faculté des Sciences de Paris. Dictionnaire biographique, 1901-1939, Paris, INRP-CNRS, 1989.

Sources privées : papiers personnels de normaliens.

52On ne trouvera ici que des orientations de recherche. L’établissement d’un répertoire détaillé des papiers personnels d’anciens normaliens aurait en effet nécessité un recensement systématique qui aurait largement dépassé le cadre de la présente étude dans laquelle deux « profils » ont été privilégiés (qui étaient aussi les plus facilement identifiables) : les hommes politiques et les professeurs de l’enseignement supérieur.

53En ce qui concerne les normaliens devenus hommes politiques et ayant exercé des responsabilités gouvernementales, on pourra se reporter au Guide des papiers des ministres et des secrétaires d’État, de 1871 d 1974, par Ch. de Tourtier-Bonazzi et F. Pourcelet, Paris, 1984.

54Les informations rassemblées dans ce guide concernent cent soixante-deux ministres (l’enquête portait au départ sur un millier d’hommes politiques). Chaque notice biographique est complétée par une notice archivistique (notice descriptive des papiers et lieu de conservation).

55Papiers d’hommes politiques normaliens recensés dans le guide (avec l’indication de leur lieu de conservation) : P. Challemel-Lacour (ministère des Affaires étrangères), M. Déat (Bibliothèque nationale), A. François-Poncet (ministère des Affaires étrangères), É. Herriot (ministère des Affaires étrangères), P. Painlevé (Archives nationales), L. Paye (Archives nationales), J. Simon (Archives nationales), M. Soulié (fonds privé), A. Thomas (Archives nationales).

Archives nationales.

56Série AP (papiers privés déposés aux Archives nationales) : E. Deschanel (151 AP), P. Dubois (319 AP), V. Duruy (114 AP), A. François-Poncet (462 AP), P. Painlevé (313 AP), L. Paye (364 AP), J. Simon (87 AP), A. Tardieu (324 AP), A. Thomas (94 AP), H. Wallon (360 AP).

57Série AB XIX des Archives nationales : documents isolés et papiers d’érudits entrés par voie extraordinaire (don, achat, dépôt).

58AB XIX 2841-2850. Papiers Ch. Seignobos : plans de cours, notes de lecture. AB XIX 3525-3534. Papiers Ph. Sagnac.

59AB XIX 3796-3852. Papiers M. Bloch : plans de cours, notes de travail, cours professés à l’École normale.

DIVERS

École normale supérieure.

60Les bibliothèques de physique et des lettres conservent des papiers personnels d’anciens élèves et des travaux d’élèves (ainsi que des registres de prêts, pour la bibliothèque des lettres).

Bibliothèque de physique.

61Papiers A. Cotton, A. Kastler.

62Cahiers d’agrégation de physique (1869-1921), tenus par les agrégés-préparateurs, où figurent les noms des élèves et des auditeurs, le titre des leçons et des préparations, le classement au concours.

Bibliothèque des lettres.

63Papiers J. Baillou, E. et L. Bloch, C. Bouglé, A. Cart, J. Cavaillès, M. Crouzet, É. Halévy, P. Janet, P. Léon, H. Sainte-Claire Deville, Mme L. Tasca, E. Vessiot.

64Travaux d’élèves : mémoires de maîtrise (surtout 1940-1945 et après 1968), quelques mémoires de DEA et thèses de doctorat dactylographiées.

65Manuscrits de cours professés ou pris en note à l’École normale ou à la faculté par : L. Althusser, J.-J. Ampère, M. Andrieux, P. Appell, J.-F.-A. Berger, H. Bergson, J.-F. Boissonade, É. Boutroux, M. Bréal, L. Brédif, E. Burnouf, L. Couturat, É. Egger, N.-D. Fustel de Coulanges, J.-D. Guigniaut, O. Hamelin, Ch.-B. Hase, E. Havet, Th. Jouffroy, J. Lachelier, L. Lévy-Bruhl, J. Michelet, G. Monod, D. Nisard, H. Patin, H. Pellat, G. Perrot, É. Picard, F. Rauh, S. Reinach, Rinn, P. Robin, J. Tannery, Ch. Thurot, P. Vidal de La Blache, H. Weil.

66Registres de prêt de la bibliothèque de l’École normale supérieure : registres de prêt par emprunteurs (1813-1928), répertoires par livres empruntés (1868- 1928).

67Anciens catalogues de la bibliothèque depuis la fondation de l’École préparatoire (à partir 1826).

  • 4 On trouve également quelques pièces iconographiques dans les établissements suivants : Bibliothèqu (...)

68Fonds iconographique : essentiellement photographies de promotions et des bâtiments et fonds constitués à l’occasion du bicentenaire de l’École4.

Autres institutions.

  • 5 À l’aide de l’Index général des manuscrits décrits dans le Catalogue général des manuscrits des bi (...)

69Nous n’indiquerons ici que quelques fonds aisément repérables. Un dépouillement systématique du Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France5 permettrait de procéder à un recensement détaillé des papiers personnels de normaliens conservés dans les bibliothèques.

PARIS.

Bibliothèque de la Sorbonne.

70La bibliothèque de la Sorbonne conserve, dans son fonds de manuscrits, des documents relatifs à la première bibliothèque de l’École normale :

71Registre de prêt des livres, 1812, par ordre alphabétique des noms des emprunteurs, qui ont apposé leur signature lors de chaque prêt (ms. 408).

72Registre d’entrée et de sortie des livres. Mai 1816. Registre de prêt, avec signatures des emprunteurs (ms. 409).

73Catalogue topographique de la bibliothèque de l’École normale. 1819 (ms. 410).

74Liste des livres prêtés à l’École normale par la bibliothèque de l’Université. 1818-1832. Avec signatures des emprunteurs (ms. 411).

75Bibliothèque de l’Université royale. Catalogue par ordre alphabétique et de matières des livres doubles remis à l’École normale. 1818 (mss 412 et 413).

76Pièces diverses, 1818-1851 (ms. 1607).

77Cours professés à l’ENS : G. Darboux, 1872-1880 (ms. 1594, 1-2) ; Ch. Hermite, 1830-1864 (ms. 1716) ; J. Lachelier, 1866-1867 (mss 1703-1708, 1713).

Bibliothèque de l’Institut de France.

78Les manuscrits de la bibliothèque, susceptibles d’intéresser des normaliens, ont fait l’objet de deux volumes de la collection du Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France (pour les notices n° 1 à 6200). Les notices les plus récentes (n° 6201 à 7171) sont répertoriées dans un fichier consultable en salle de lecture. Mentionnons ainsi à titre d’exemple les papiers d’É. Boutroux (mss 4118-4122) et de M. Brillouin (mss 5580-5616) : notes de cours, brouillons de cours professés à l’École normale supérieure, compositions d’élèves normaliens, notes de lecture, correspondance. On mentionnera enfin, parmi les collections de la bibliothèque, l’existence d’une collection de portraits de membres de l’Institut (un repérage rapide a permis de recenser une vingtaine de normaliens).

79Volumes dépouillés : I à LXIII. Sont exclues du dépouillement les bibliothèques des sociétés savantes, des anciens départements algériens, de Paris et de la région parisienne.

Bibliothèque historique de la Ville de Paris.

80Maure. Lettre sur le Journal de l’Ami du Peuple et sur les félicitations apportées à la Convention par les élèves de l’École normale, an III (ms. 776, fol. 188).

Bibliothèque nationale de France (département des manuscrits).

81Carnets de guerre de M. Déat (1914-1919) ; papiers Fustel de Coulanges, E. Lavisse, L. Pasteur.

Institut de France (Bibliothèque Lovenjoul, autrefois d Chantilly).

82Affaire de l’École normale, juillet 1867 (ms. 821, fol. 181-203). Sainte-Beuve, cours de littérature à l’ENS, 1858-1861 7 vol. (mss 730-736).

Muséum d’histoire naturelle.

83Papiers de professeurs ayant enseigné à l’École normale supérieure au xixe siècle.

84Brongniart (Alexandre) : listes d’élèves et documents divers concernant l’examen de minéralogie à la faculté des Sciences et à l’École normale supérieure (ms. 2195).

85Brongniart (Adolphe) : examens en sciences naturelles à l’École normale supérieure (ms. 2357).

86Daubenton (L.-J.-M.) : cours de zoologie professés à l’École normale supérieure, au Collège de France et à l’École vétérinaire d’Alfort (mss 807-810).

87Perrier (E.) : cours d’anatomie et de physiologie humaine, cours de zoologie, 1867, 1872-1874 (mss 2243-2244).

Institut Mémoire de l’édition contemporaine (IMEC).

88Fonds L. Althusser, H. Berr, L. Febvre, M. Granet, P. Nizan.

89École supérieure de physique et de chimie industrielles de la Ville de Paris

90Fonds P. Langevin.

91Fondation nationale des sciences politiques, Archives d’histoire contemporaine. Fonds L. Blum, L. Herr.

REGIONS.

Bibliothèque de l’Université de Nancy.

92Leçons et conférences d’E. Burnouf, 1857-1858, 115 feuillets (ms. 31).

Bibliothèque municipale de Nantes.

93Papiers A. Rébelliau.

Bibliothèque municipale de Rouen.

94Notes de cours (Boutroux, Janet, Ollé-Laprune, etc.) de G. Dumesnil, 1876-1880, 53 cahiers (mss 312-351).

Bibliothèque municipale de Versailles.

95Lettres reçues par E. Bersot, directeur de l’École normale supérieure et journaliste au Journal des Débats (ms. 1710).

Musée national de l’Éducation à Rouen6.

  • 6 Le musée conserve également des documents iconographiques (collections de dessins, gravures et car (...)

96Pièces à signaler dans le fonds des manuscrits : rapports (1858, 1864) et lettres de L. Pasteur (1858, 1886) ; copies du concours d’entrée (H. Bergson : composition de philosophie, 1878, É. Faguet : composition de philosophie, 1867) ; impressions de rentrée de J.-M. Carzou.

Etranger.

Biblioteca nazionale centrale, Florence.

97Cours de L. de Sinner (microfilm à la bibliothèque de l’ENS).

Notes

1 Institué en 1744 puis recréé en 1803, le concours général n’intéressa d’abord que les lycées de Paris (et le lycée de Versailles à partir de 1819). En 1864, à l’initiative de Victor Duruy, ministre de l’Instruction publique, un concours général entre les élèves des collèges et lycées des départements fut établi. Il s’agissait d’un concours distinct de celui des lycées de Paris. Le concours général (concours entre les collèges et lycées de Paris et de Versailles et concours général entre les collèges et lycées des départements) fut supprimé en 1906 puis rétabli en 1921. Il devint un concours véritablement unique et national à partir de 1923. Voir Le Concours général, catalogue de l’exposition organisée par le Musée de l’histoire de France, Paris, 1973.

2 F17 13333 à 18059. Répertoire numérique détaillé (dactylographié), revu par I. Vernus [1992]. Pour la période la plus contemporaine, on se reportera à l’État méthodique des versements du ministère de l’Éducation nationale aux Archives nationales (Centre des archives contemporaines de Fontainebleau), Paris, 1993.

3 Le ressort de l’académie de Paris dépassait alors largement le seul département de la Seine. Ses limites ont varié au cours du xixe siècle. Suivant les époques, il a correspondu aux départements suivants :

  • de 1815 à 1850 : Seine, Seine-et-Oise, Seine-et-Marne, Eure-et-Loir, Marne, Aube, Yonne et Oise (depuis 1848).
  • du 15 mars 1850 au 14 juin 1851 : l’académie de Paris correspond au seul département de la Seine.
  • à partir de 1851 : Seine, Seine-et-Oise, Seine-et-Marne, Marne, Oise, Eure-et-Loir, Loir-et-Cher, Loiret, Cher.

4 On trouve également quelques pièces iconographiques dans les établissements suivants : Bibliothèque nationale de France (département des estampes) ; Musée Carnavalet ; Bibliothèque des Arts décoratifs ; Musée national de l’éducation à Rouen.

5 À l’aide de l’Index général des manuscrits décrits dans le Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France, sous la direction de M. Popoff, Paris, Préférences, 1993. 3 vol.

6 Le musée conserve également des documents iconographiques (collections de dessins, gravures et cartes postales) représentant l’École normale supérieure.

© Éditions Rue d’Ulm, 1995

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540