Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Un historien dans la ville

 | 
Maurice Garden

Les auteurs

Texte intégral

1René Favier est historien, spécialiste de l’histoire des villes, de l’organisation des territoires et des risques naturels. Professeur d’histoire moderne à l’université Pierre-Mendès-France-Grenoble-2 et vice-président chargé de la recherche dans cette même université, il a publié notamment Les villes du Dauphiné aux XVIIe et XVIIIe siècles (Grenoble, Presses universitaires de Grenoble, 1993) et il a édité : Histoire et mémoire des risques naturels (avec A.-M. Granet-Abisset, Grenoble, MSH-Alpes, 2000) ; Les pouvoirs publics face aux risques naturels dans l’histoire (Grenoble, MSH-Alpes, 2002) ; Récits et représentations des catastrophes naturelles depuis l’Antiquité (avec A.-M. Granet-Abisset, Grenoble, MSH-Alpes, 2005) ; Gestion sociale des risques naturels/Gestione sociale dei rischi naturali (avec Claudine Remacle, Région autonome de la vallée d’Aoste, 2007) ; Les sociétés européennes face aux catastrophes, XVIIe-XXIe siècle (avec Ch. Pfister, Grenoble, MSH-Alpes, 2008) ; Le Parlement de Dauphiné des origines à la Révolution (Grenoble, Presses universitaires de Grenoble, 2001) ; Nouvelle histoire du Dauphiné. Une province face à sa mémoire (Grenoble, Glénat, 2007) ; Pierre-Philippe Candy. Orgueil et narcissisme. Journal d’un notaire dauphinois au XVIIIe siècle (Grenoble, Presses universitaires de Grenoble, 2006).

2Laurence Fontaine est historienne, spécialiste des migrations, des cultures et des pratiques de l’économie dans l’Europe moderne. Directrice de recherche au Centre national de la recherche scientifique attachée au Centre de recherches historiques de l’Ecole des hautes études en sciences sociales, elle a été professeur à l’Institut universitaire européen de Florence (1995-2003). Elle a publié notamment Histoire du colportage en Europe XVe-XIXe siècle (Paris, Albin Michel, 1993) ; Pouvoir, identités et migrations dans les hautes vallées des Alpes occidentales, XVIIe-XVIIe siècle (Grenoble, Presses universitaires de Grenoble, 2003) ; Pauvreté et stratégies de survie (Paris, Presses de la rue d’Ulm, 2008), L’économie morale. Pauvreté, crédit et confiance dans l’Europe préindustrielle (Gallimard, 2008). Elle a aussi édité : Household Strategies for Survival, 1600-2000 : Fission, Faction and Cooperation (avec Jürgen Schlumbohm, Cambridge, Cambridge University Press, 2000) et Alternative Exchanges : Second-Hand Circulations from the Sixteenth Century to The Present (Oxford, Berghahn, 2008).

3Patrice Bourdelais est historien, démographe, spécialiste de l’histoire des populations (épidémies, santé publique, vieillissement, populations de l’industrie). Directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales, il est rédacteur en chef des Annales de démographie historique. Il a notamment publié L’âge de la vieillesse, histoire du vieillissement de la population (Paris, Odile Jacob, 1993, réédition en poche en 1997) et édité : Visages du choléra (avec A. Dodin, Paris, Belin, 1987) ; Une peur bleue, Histoire du choléra en France, (avec J.-Y. Raulot, Paris, Payot, 1987) ; Peurs et terreurs face à la contagion (Paris, Fayard, 1988) ; La France n’est-elle pas douée pour l’industrie ? (avec Louis Bergeron, Paris, Belin, 1998) ; Les hygiénistes, enjeux, modèles et pratiques (XVIIIe-XXe siècle) (Paris, Belin, 2000) ; Les épidémies terrassées. Une histoire de pays riches (Paris, La Martinière, 2003) ; Les nouvelles pratiques de santé, objets, acteurs, pratiques sociales, (avec Olivier Faure, Paris, Belin, 2005) ; Les constructions de l’intolérable (avec Didier Fassin, Paris, La Découverte, 2005).

4Olivier Faure est historien, spécialiste de l’histoire de la santé et de la protection sociale. Professeur d’histoire contemporaine à l’université Jean-Moulin-Lyon-III, membre du Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes, il a publié notamment : Genèse de l’hôpital moderne (Paris/Lyon, CNRS/Presses universitaires de Lyon, 1982) ; Les Français et leur médecine au XIXe siècle (Paris, Belin, 1993) ; Histoire sociale de la médecine en France XVIIIe-XXe siècle, Paris, Économica, 1994. Il a édité : Les thérapeutiques : savoirs et usages (Lyon, Mérieux, 1999) ; Les nouvelles pratiques de santé XVIIIe-XXe siècle (avec Patrice Bourdelais, Paris, Belin, 2005) ; Religion et enfermements XVIIe-XIXe siècle (avec Bernard Delpal, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2005).

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540