Version classiqueVersion mobile

L'origine est aux frontières

 | 
Romain Simenel

Préambule

Défaire et refaire les origines de l’étranger1 : quand l’ethnographe est pris pour un banni

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Oh mon saint, on va t’illuminer pour que tout le monde te voie,
Oh le pied des montagnes, oh Sidi Moulay Idriss
Oh mon saint, la lanterne, on te la met dans la main,
Dans la forêt où tu vas me faire retourner,
Je jure que je ne vais pas laisser tomber mon compagnon de voyage,
Je vais le porter sur mon épaule et si celle-ci vient à fatiguer, mon cœur s’en chargera,
Et si le cœur vient à faiblir, c’est sur mon foie qu’il se reposera,
Viens, oh la personne que je porte en moi,
On va t’emporter toi, ton père et ta mère,
Et aussi la montagne de fer pour fermer la bouche du médisant,
Oh nous sommes les petits lauriers roses de la rivière,
Personne ne les arrose, seul le Seigneur s’en occupe,
C’est au centre du bracelet, que tu te trouves, oh la main,
C’est au milieu de la branche, que vous vous situez, oh les grenades,
C’est au milieu du foie, que vous êtes,
oh la personne que j’aime
Poème Aït Ba’amran

De ma première expérience de terrain chez les Aït Ba’amran, confédération de tribus du Sud-Ouest maroca...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search