Version classiqueVersion mobile

Pouvoir et religion

 | 
Luc De Heusch

Chapitre II. Pour en revenir à l’histoire

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il existe un grave malentendu. Après avoir rejeté avec raison l’idée qu’il existait des sociétés « primitives » (associée à l’hypothèse contestable d’une évolution unilinéaire des cultures), nombre d’anthropologues et d’historiens contemporains raisonnent comme si le temps historique se déroulait de la même manière pour toutes les sociétés. Le temps, son rythme et sa perception seraient les mêmes pour les chasseurs aux prises avec les déserts d’Australie et pour les Européens face à face sur le champ de bataille de Waterloo. Certains n’hésitent pas à nier l’originalité de l’anthropologie, qui tournait de préférence son regard vers ceux qui ont musardé sur les sentiers multiples de l’Histoire, tout en cheminant. Sans les comprendre toujours, ils annexent purement et simplement ceux qu’on appelait jadis les « primitifs » au domaine classique de l’Histoire.

L’horizon historique s’est considérablement élargi. Il est rassurant de constater que l’Histoire ne commence plus à Sumer, berceau ...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search