Version classiqueVersion mobile

Mots de l'étranger

 | 
Theodor W. Adorno

Sur l’usage des mots étrangers

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il n’incombe pas à une défense déterminée de l’usage des mots étrangers de compiler les arguments connus ou de maintenir médiocrement en vie le débat traditionnel par de nouveaux subterfuges. Elle n’a de valeur que pour autant qu’elle travaille à emporter la décision. Ce faisant, elle s’aventure hors du domaine de la seule défense : elle n’a pas à prouver le caractère anodin des mots étrangers, mais à libérer leur force explosive ; pas à nier leur nature étrangère, mais à l’utiliser.

En grammaire, le combat contre le purisme est probablement aussi ancien que le purisme lui-même. À chaque fois que la compréhension de la détermination historique de l’esprit et de ses formes objectives a prévalu, le mot étranger a trouvé ses apologistes. Dans une optique libérale, la différence entre mots étrangers et mots originaux est niée. Ils sont censés simplement constituer des degrés distincts d’un même processus historique, voire, au sein d’une histoire de la langue conçue à l’image d’un flot qu...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2022

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search