Version classiqueVersion mobile

School Shooting

 | 
Nathalie Paton

Chapitre 1. De la crise étasunienne de la violence juvénile à l’internationalisation des school shootings

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Durant les années 1990, dans le sillage du battage médiatique d’une série de fusillades en milieu scolaire, une nouvelle forme de violence juvénile, alors typiquement étasunienne, est mise en avant dans les débats. Cette violence est communément désignée par l’expression populaire school shooting. Mais bientôt, l’identification de cas similaires dans d’autres pays, d’Europe notamment, au cours des années 2000, autorise à penser que cette forme de violence s’érige en violence globale. Ce phénomène menaçant se répand de façon pandémique à l’international, susceptible d’affecter de façon aléatoire la sécurité des établissements scolaires.

La notion de school shooting est le produit de rapports sociaux et les redéfinitions successives de ce phénomène ne sont pas étrangères aux manières dont les acteurs de la sphère publique – politiciens, journalistes, scientifiques, représentants de la société civile, auteurs des fusillades, etc. – interviennent dans les débats pour délimiter leurs fron...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search