Version classiqueVersion mobile

Lütten Klein : vivre en Allemagne de l'Est

 | 
Steffen Mau

Première partie : Vivre en RDA

6. La « société en ordre de bataille »

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Petites libertés surveillées

Pour beaucoup de monde des milieux hippie, artistiques et jeunes, l’été sur l’île d’Hiddensee incarnait la liberté. On y venait pour laisser quelques jours durant la RDA derrière soi. On montait à bord du ferry à Stralsund ou Schaprode, on commandait aussitôt que le bateau levait l’ancre une saucisse de Francfort avec petit pain, moutarde et bière, et on montait sur le pont supérieur pour un bain de soleil. La Republikflucht, autrement dit la « fuite hors de la RDA » temporaire avait commencé. Aljoscha Rompe, le père nourricier du punk made in RDA des années 1980, lui-même issu d’une famille de fonctionnaires du SED et disposant d’un excellent réseau sur l’île, disait à ses acolytes : « Hiddensee est le plus beau coin de la RDA. Les îles grecques ne sont pas mieux. » C’est du moins ce que l’on raconte1. Rompe devait en savoir quelque chose, lui qui avait un passeport suisse lui permettant de sortir du pays quand bon lui semblait. Mais après avoir écumé le...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2021

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search