Version classiqueVersion mobile

La société des singularités

 | 
Andreas Reckwitz

Conclusion : la crise du général ?

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La société des singularités de la modernité tardive représente un défi – sur le plan politique comme sur le plan sociologique. En réajustant radicalement le rapport social entre le général et le particulier, elle ébranle les structures fondamentales et les certitudes de ce qui faisait jusqu’à présent la modernité. Pour la sociologie, qui comme discipline scientifique est née de la modernité industrielle et qui longtemps a trouvé ses concepts fondamentaux dans ce cadre, cela doit faire l’effet d’une provocation. Et de la même façon, cela doit mettre à l’épreuve le discours politique qui n’a longtemps juré que par le « projet de la modernité » et par son idée d’un progrès général.

Nous l’avons vu : depuis le dernier tiers du xxe siècle a lieu une reconfiguration des formes de sociation (Vergesellschaftung). La logique sociale des singularités acquiert dans de nombreux domaines un pouvoir structurant : en économie, dans les technologies et dans le monde du travail, mais aussi dans les s...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2021

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search