Version classiqueVersion mobile

La société des singularités

 | 
Andreas Reckwitz

V. Le mode de vie singulariste : styles de vie, classes, formes de sujet

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le moi de la modernité tardive au-delà de la société nivelée de classe moyenne

D’un point de vue structurel, la mise en place d’une économie post-industrielle des singularités et l’essor de la machine culturelle numérique forment l’épine dorsale de la société moderne tardive des singularités. Dans les trois chapitres précédents, nous avons analysé cette transformation structurelle en détail. Dans ce chapitre-ci, je me propose d’examiner les implications de ce processus pour les styles de vie, c’est-à-dire pour la manière dont le sujet moderne tardif se forme et forme sa vie, pour celle dont cette vie est formée, et pour celle dont tout cela se répercute sur le tableau social global des styles de vie, sur leur structuration selon les milieux et les classes.

Depuis les années 1980, l’hypothèse selon laquelle le moi moderne tardif diffère radicalement de la personnalité sociale (Sozialcharakter), qui était dominante dans la modernité classique de la société industrielle, a inspiré un cer...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2021

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search