Version classiqueVersion mobile

La société des singularités

 | 
Andreas Reckwitz

III. La singularisation du monde du travail

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’économisation culturelle du travail et sa polarisation

Dans l’économie postindustrielle, le monde du travail, à la suite de la transformation structurelle des biens et des marchés, se transforme également. Cela concerne à la fois la pratique du travail en tant que telle et la manière dont les organisations sont structurées, mais aussi les compétences, les souhaits et les exigences des sujets travailleurs. À tous ces niveaux se produisent une culturalisation et une singularisation des formes de travail, qui se détachent des structures du travail standardisé de la modernité industrielle.

Au cours des vingt dernières années, la sociologie s’est penchée sur l’érosion de la logique industrielle du monde du travail en s’appuyant sur différents concepts directeurs : celui de travail immatériel pointe le fait que bien souvent, le travail porte moins sur les biens matériels que sur la communication, les signes et les affects ; parler de spécialisation flexible permet de faire ressortir les p...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2021

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search