Version classiqueVersion mobile

La société des singularités

 | 
Andreas Reckwitz

II. L’économie postindustrielle des singularités

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au-delà de la société industrielle

Depuis les années 1980, l’économie occidentale, qui était jusque-là une économie de biens de masse standardisés, se transforme en une économie de singularités. Cette singularisation signifie aussi une culturalisation de l’économie, au centre de laquelle on trouve la transformation structurelle des biens fonctionnels en ces biens auxquels les consommateurs attribuent en premier lieu une valeur culturelle et des qualités culturelles. L’économie créative devient ainsi une force motrice. La singularisation et la culturalisation des biens vont de pair avec celles des marchés, des formes de travail et de la consommation. Les caractéristiques structurelles de l’économie industrielle et plus généralement de la modernité industrielle, qui pendant près d’un siècle, de la fin du xixe siècle aux années 1970, marquèrent les sociétés occidentales, sont ainsi remplacées par celles d’une économie réellement postindustrielle.

La sociologie a souvent mis cette grande ...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2021

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search