Version classiqueVersion mobile

Daniel Fabre, le dernier des romantiques

 | 
Sylvie Sagnes
, 
Claudie Voisenat

Fils rouges

Daniel Fabre et l’anthropologie de l’art

De l’audace individuelle aux chantiers collectifs

Véronique Moulinié

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Articles ou ouvrages, écrits seul ou en collaboration, les publications de Daniel Fabre sont très nombreuses1. Mais nombreuses sont aussi les analyses qu’il a partagées avec des publics divers et variés, analyses très avancées, auxquelles il ne manquait, semble-t-il, que le point final, et qui, pourtant, n’ont jamais été publiées. À cette façon de faire – ou de ne pas faire – on peut apporter diverses explications. Si ces analyses nous semblaient parfaitement abouties, elles n’avaient sans doute pas atteint le très haut degré de précision qu’il estimait indispensable. N’affirmait-il pas, en effet, qu’il valait mieux attendre avant de publier un texte, quitte à le remettre en retard à l’éditeur, que de le publier sous une forme ­imparfaite ? « Une fois que c’est publié, c’est fini », disait-il. On peut aussi imaginer qu’il était plus important et plus urgent pour lui de mener à bien une recherche, d’élucider une « affaire », pour utiliser un terme qu’il affectionnait, et de la partag...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search