Version classiqueVersion mobile

Daniel Fabre, le dernier des romantiques

 | 
Sylvie Sagnes
, 
Claudie Voisenat

De la mission du Patrimoine ethnologique au patrimoine culturel immatériel

Une anthropologie du patrimoine à la française ?

Cyril Isnart

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le rapport que j’ai entretenu avec Daniel Fabre a principalement été livresque. Cette relation se nourrissait des articles et des publications collectives qui venaient éclairer mes expériences de terrain dans le sud de l’Europe et mes tentatives de mise en comparaison. J’avais rencontré les textes de Daniel Fabre bien avant de commencer mes enquêtes sur les pratiques patrimoniales parmi les musiciens ou les fidèles catholiques européens. Mes premiers pas en anthropologie, à la fin des années 1990, se frayaient un chemin dans le champ de la littérature orale, parmi les récits mettant en scène ce que Charles Joisten nomme les « êtres fantastiques » : fées, lutins, francs-maçons, animaux étranges et autres revenants (Joisten 2005). Certains témoignages que je recueillais rejouaient, sous des formes variées, certains motifs de Jean de l’Ours ou évoquaient directement la figure du mort revenu de l’autre monde, thèmes que Daniel Fabre a travaillés lui-même (Fabre 1969, 1987). La lecture d...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search