Version classiqueVersion mobile

Daniel Fabre, le dernier des romantiques

 | 
Sylvie Sagnes
, 
Claudie Voisenat

« Dort le ­sommeil dernier des vieilles Babylones1 »

Sylvie Sagnes

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Comme les chats que l’on croise dans l’un des chapitres de cet ouvrage, Daniel Fabre a eu plusieurs vies et sans doute en aurait-il vécu d’autres s’il n’avait rejoint la cohorte des « morts trop tôt » qui ont un temps retenu son attention. Le suggèrent en tout cas les multiples hommages parus depuis sa disparition le 24 janvier 20162, ainsi que le triptyque qui lui est dédié, dans lequel prend place le présent volume3. Dans leur diversité, ces textes, écrits à plus ou moins longue distance de l’émotion suscitée par l’annonce de sa fin brutale et prématurée, loin d’être redondants, contribuent à révéler l’homme et son œuvre. Ils en dévoilent également les multiples facettes et, avec elles, la profondeur d’une pensée que ceux qui l’ont appréciée et s’en sont nourris ne voudraient pas voir escamotée, une fois livrée aux paresses d’une postérité qui ne mesurerait la valeur d’un ­parcours qu’au nombre d’ouvrages qui le jalonnent. Car si l’anthropologue a beaucoup écrit, il a néanmoins si...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search