Version classiqueVersion mobile

Les jardins du Carrousel (Paris)

 | 
Paul Van Ossel

Remerciements

Texte intégral

1Au terme d’un travail de dix ans, l’équipe tient à exprimer sa profonde reconnaissance à tous ceux qui ont apporté leur concours, à un titre ou à un autre, à la réalisation des fouilles archéologiques des jardins du Carrousel.

2Nos remerciements s’adressent tout d’abord aux institutions, organismes et entreprises qui sont à l’origine de l’opération, qui ont participé à son élaboration, qui ont assuré son financement et qui ont suivi son déroulement à toutes les étapes de sa progression : la direction du Patrimoine du ministère de la Culture, la sous‑direction de l’Archéologie, le service régional de l’Archéologie d’île‑de‑France, le Conseil supérieur de la recherche scientifique, la présidence et la direction de l’Établissement public du Grand Louvre, la direction des Sciences humaines du Centre national de la recherche scientifique, la commission historique et archéologique du Grand Louvre, la direction et le personnel de l’Association pour les fouilles archéologiques nationales, la direction du musée du Louvre, la SCET, la SARRI.

3Nos remerciements vont ensuite aux membres de l’équipe de terrain et aux bénévoles, qui ont participé aux fouilles et à la préparation du rapport de synthèse. Trop nombreux pour être cités individuellement, ils ont permis le déroulement des recherches dont ce volume est l’expression.

4Nos remerciements s’adressent encore à l’entreprise Borie SAE, pour son mécénat qui a rendu possible l’étude dendrochronologique des longrines de l’escarpe et de la contrescarpe.

5Nous tenons enfin à exprimer notre gratitude à ceux qui nous ont apporté à titre personnel leur concours durant les fouilles et la préparation de cette publication, permettant ainsi de valider nos directions de recherche et certaines hypothèses présentées dans cet ouvrage :

6Mmes C. Allag (chargée de recherches au CNRS), A. Augereau (Afan), A. Barbet (directeurde recherche au CNRS), C. Bémont (directeur de recherche au CNRS), M. Berduccou (MST de l’université de Paris I), G. Bresc (conservateur au département des sculptures, musée du Louvre), B. Carière (Afan), M.‑A. Courty (chargée de recherches au CNRS), Mme Dallas‑Garrigue (alors conservateur du service des Sceaux aux Archives de France), H. David (Afan), D. Hamard, F. Hourrière (laboratoire du service de Restauration des peintures des Musées nationaux), N. Jarniat, N. Le Masne de Chermont (Afan), M.‑Cl. Léonelli (conservateur des antiquités et objets d’art du Vaucluse), M.‑J. Lucchini (Afan), N. Meyer‑Rodrigues (ingénieur du Patrimoine), H. Morlier (ingénieur au CNRS), C. Poupardin (conservateur à la B.N.), S. Prod’homme (alors secrétaire générale de l’Afan), C. Scemla, N. Volle (laboratoire du service de Restauration des peintures des Musées nationaux), E. Zadora‑Rio (chargée de recherches au CNRS) ;

7MM. J. Babelon (directeur du château de Versailles), L. Baray (Afan), J. Barrera (Afan), F. Beaudouin (conservateur du musée de la Batellerie à Conflans‑Sainte‑Honorine), R. Bougrain‑Dubourg (professeur à l’école des Beaux‑Arts d’Avignon), J.‑P. Bravard (alors professeur à l’université de Lyon III), A. Bulard (ingénieur du Patrimoine), M. Bur (professeur à l’université de Nancy), D. Busson (CVP), A. Chartrain (conservateur du Patrimoine), G. Chouquer (chargé de recherches au CNRS), M. Colardelle (conservateur général du Patrimoine), C. Constantin (professeur à l’université de Paris I‑Sorbonne), M. Couty (historien), G. De Boe (directeur de l’Instituut voor het archeologisch patrimonium), H. Duday (directeur de recherche au CNRS), J. Favier (alors directeur des Archives de France), N. Fédoroff (professeur à l’INA‑Grignon), M. Fixot (professeur à l’université d’Aix‑en‑Provence), P. Garrigou‑Grandchamp (Société française d’archéologie), M. Giffault (conservateur, alors directrice de l’atelier régional de restauration NucléArt), P.‑G. Girault (chargé de mission aux archives départementales du Cher), Chr. Goudineau (professeur au Collège de France), P. Gouge (archéologue départemental de Seine‑et‑Marne), L. Guyard (Afan), M. Ilett (maître de conférence à l’université de Paris I‑Sorbonne), E. Jacquin (musée du Louvre), C. Jaton (laboratoire de recherche des Monuments historiques de Champs‑sur‑Marne), V. Krier (Afan), R. Lanhgor (professeur à l’université de Gand), Ph. Marquis (CVP), J. Mesqui (président de la Société française d’archéologie), Cl. Mordant (professeur à l’université de Dijon), M. Orliac (ingénieur au CNRS), P. Ouzoulias (conservateur du Patrimoine), J.‑M. Pesez (directeur d’études à l’EHESS), J. Philippon (Institut français de restauration des œuvres d’art), M. Polonofski (conservateur du Musée des plans et reliefs), M. Popoff (conservateur en chef, B.N., département des Monnaies, Médailles et Antiques), D. Rolland (ingénieur Trav. publ., Borie‑SAE), J.‑P. Rioux (laboratoire de recherche du musée du Louvre), Chr. Sapin (chargé de recherches au CNRS), D. Simonin (musée de Nemours), M. Stefanaggi (laboratoire de recherche des Monuments historiques de Champs‑sur‑Marne), M. Thellier (Muséum national d’histoire naturelle, Paris), F. Verhaeghe (chercheur qualifié au FNRS‑Belgique), A. Vernhet (chargé de recherches au CNRS), V. Vignon.

Composition de l’équipe (1989‑1991)

8Direction de l’opération
Paul Van Ossel (CNRS, UMR 126‑3)

9Responsables d’opération
Claude Gitta : pré‑ et protohistoire.
David Coxall (jusqu’au 30 avril 1990) : époque romaine et haut Moyen Âge.
Catherine Monnet : Moyen Âge et Temps modernes.

10Responsables de zones
Françoise Brunet‑Vilatte : pré‑ et protohistoire, Moyen Âge.
Pablo Ciezar et Valérie Gonzalez : époque romaine et haut Moyen Âge, Moyen Âge.
Marie‑Claire Coste, Catherine Marcille et Antoinette Navecth‑Domin : Moyen Âge et Temps modernes.

11Spécialistes
Marnix Pieters : paléoenvironnement et coordination des interventions des sciences naturelles.
Philippe Lenhardt (architecte DPLG) : relevés architecturaux et topographie
Fabienne Ravoire : gestion du mobilier archéologique (jusqu’au 15 janvier 1990), étude de la céramique médiévale, postmédiévale et moderne.
Isabelle Rodet‑Belarbi : gestion du mobilier archéologique (à partir du 16 janvier 1990) et étude de la faune
Dominique Deyber‑Persignat : gestion et conservation du mobilier archéologique. Christian‑Paul Charniot : photographe.
Myriam Lantada‑Zarzosa : informatisation.
Caroline Cargnelli : secrétariat, administration et édition jusqu’au 31 mars 1991.
Nathalie Laurent : secrétariat, administration et édition depuis le 1er avril 1991.
Jean‑Pierre Gimenez : outillage et organisation de chantier jusqu’au 15 janvier 1990.
Didier Milleret : outillage et organisation de chantier, depuis le 15 janvier 1990.

12Spécialistes extérieurs
Salvator Bailon, herpétologie, laboratoire d’Anatomie comparée, Muséum national d’histoire naturelle, Paris.
Annie Blanc et Claude Lorenz (CNRS), pétrographie, Centre de recherche sur les Monuments historiques, Palais de Chaillot, Paris.
Françoise Bouchet, UFR de Pharmacie, laboratoire de Parasitologie, université de Reims.
Anne Bouquillon, Guirrec Querré et Alain Leclaire, analyses pétrographiques, laboratoire de recherche des Musées de France.
Ileana Bucur, archéo‑magnétisme, Institut de physique du Globe, laboratoire de Géomagnétisme.
Patrice Courtaud, anthropologie de terrain, SRA Aquitaine‑laboratoire d’Anthropologie, UA 376 du CNRS. Martine Dalas‑Garrigue, étude des sceaux sur cire, Archives nationales, conservateur en chef du service des Sceaux.
Jacques Delépine, pétrographie. Dominique de Moulins, macrorestes botaniques, Institute of Archaeology, Londres.
Koniev Desender, entomologie, assistant IRSNB au département d’Entomologie de Bruxelles.
Sophie Desrosiers, analyses des textiles, CNRS.
Françoise Gasse, étude des diatomées, laboratoire d’Hydrologie et de Géochimie isotopique, université Paris‑Sud, Orsay.
Dr Willy Groenman van Waateringe, étude des cuirs, Instituut voor Pre‑ en Protohistorische Archeologie Albert Egges van Giffen, université d’Amsterdam.
Catherine Homo‑Lechner, matériel sonore et musical, Musée instrumental du Conservatoire, Paris.
Georges Lambert et Catherine Lavier, dendrochronologie, laboratoire de Chrono‑Écologie, UPR 7557 du CNRS, ERA 35 du CRA, UFR de l’université de Franche‑Comté.
Chantal Leroyer et Gisèle Allenet, palynologie, UA 275 du CNRS, Centre national de Préhistoire.
Sylvain Macé, sédimentologie fluviale, laboratoire de Géographie physique, université Jean‑Moulin, Lyon III.
Naomi Moore, analyse des tissus de laine. Arlette Plu, bois gorgés d’eau, Muséum national d’histoire naturelle, laboratoire d’Ethnobiologie‑Biogéographie, Paris. Christel Ponséro, étude des cladocères, laboratoire d’Écologie des eaux douces, université Claude‑Bernard, Lyon I.
Stéphanie Thiébault et Maria Eugenia Solari, anthracologie, UA 1477 du CNRS, laboratoire de Paléobotanique, Montpellier.
Jean‑Marie Pernaud, anthracologie, UA 1477 du CNRS, laboratoire de Paléobotanique, Montpellier. Joëlle Pichon, avifaune.
Dominique Poulain, inventaire des productions de Bernard Palissy. Patrice Rodriguez, malacologie, UA 275 du CNRS, Paris.
Myriam Sternberg, ichtyofaune, alors à l’URA 38/UPR 7560 du CNRS, laboratoire d’Archéozoologie du CRA.
Pierre‑Jean Trombetta, numismatique, ingénieur d’études au SRA Île‑de‑France.

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Lire

Open access

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search