Version classiqueVersion mobile

Les sourds c’est comme ça

 | 
Yves Delaporte

Illustrations

Texte intégral

Photo 1. La rencontre de l’abbé de l’Épée et des jumelles sourdes. La Providence indique à l’abbé le chemin conduisant aux deux jeunes filles. Celles-ci, occupées à des travaux d’aiguille, n’entendent ni ne voient arriver leur libérateur. Inscription en bas à droite : « Charles-Michel de l’Espée désigné pour délivrer les sourds-muets ». Gravure de Joseph Cochefer (1849-1923), fondateur en 1879 de la Société d’appui fraternel des sourds-muets de France. Coll. injs de Paris.

Photo 2. « Institution des sourdes-muettes. Larnay, près Poitiers : une classe de sourdes-parlantes ». Carte postale, années 1910.

Photo 3. « Institution départementale des jeunes sourds-muets et aveugles de la Persagotière. Départ pour la promenade ». Carte postale, années 1930.

Photo 4. « La messe ». Dessin de l’élève Loiseu, Institut départemental de sourds-muets et de sourdes-muettes. Asnières, 1912. Cl. de l’auteur.

Photo 5. L’audiphone-stroboscope « s’efforce de combler, durant la démutisation ou l’orthophonie, les lacunes des perceptions visuelles et auditives chez le sourd-muet ». Revue générale de l’enseignement des sourds-muets, avril 1934.

Photo 6. Enseignement par la méthode orale. Asnières, vers 1950. Coll. de l’Association des anciens élèves de l’Institut Gustave Baguer.

Photo 7. Dans un Centre d’éducation bilingue (français et langue des signes), un enfant sourd et son enseignant, Daniel Abbou, aujourd’hui présentateur de l’émission télévisée L’Œil et la main. 1992. Cl. Anne Mégueulle.

Photo 8. Place de la République, manifestation pour la reconnaissance officielle de la langue des signes française. Avril 1996. Cl. de l’auteur.

Photo 9. Le déni. Revue de l’Association nationale des parents d’enfants déficients auditifs. Cl. de l’auteur.

Photo 10. « Le château des rêves ». Ce meuble à secrets a demandé cinq ans de travail à un sourd-muet de Brest, récompensé par une médaille d’or à l’Exposition internationale de Paris en 1937. Le toit est en argent et ivoire, la façade est ornée de personnages tels que Du Guesclin, Jeanne d’Arc, Saint Louis, l’archange saint Michel. Dans l’aile gauche, une grille en argent ciselé fait apparaître un sarcophage, une rosace gothique et des personnages sculptés dans le buis. Carte postale.

Photo 11. Sur les murs de l’institut d’Asnières, les élèves gravaient leurs noms matricules. Coll. de l’Association des anciens élèves de l’Institut Gustave Baguer.

Photo 12. Henri Corderoy du Tiers a obtenu aux États-Unis son brevet de pilote d’avion privé. En France, il est interdit de pilotage pour cause de surdité. Cl. Mitko Androv.

Photo 13. Trois manifestantes brandissent les lettres L, S, F, initiales de « langue des signes française ». Ces lettres ne mobilisent ordinairement qu’une seule main ; ici, les mains croisées rappellent que celles des enfants sourds ont été liées pour les empêcher de parler avec leur corps. Septembre 1995. Cl. Mitko Androv.

Photo 14. De ces deux jumelles, laquelle est sourde ? (réponse p. 38).

Photo 15. Cercle de parole. 1995. Cl. de l’auteur.

Photo 16. Dialogue en langue des signes. Le cliché a figé le flux langagier : on peut reconnaître au premier plan le signe septembre, et au second plan le signe entendant. 1995. Cl. de l’auteur.

Photo 17. Accolade entre amis : les sourds, c’est aussi « comme ça ». Coll. alsf.

Photo 18. Rituel de réjouissances sourdes. La main avec le pouce, l’index et l’auriculaire tendus est le monogramme i love you des sourds américains. Vingtième anniversaire de l’Académie de la langue des signes française, novembre 1999. Coll. alsf.

Photo 19. Nadia Chemoun, qui m’a formé à la langue des signes. Coll. alsf.

Photo 20. Une scène du film L’abbé de l’Épée, entièrement réalisé et joué par des sourds : Louis XVI assiste à une séance de démonstration des méthodes de l’abbé. Vers 1982. Cl. Mitko Androv.

Photo 21. Réveillon du jour de l’an 1998. Cl. Mitko Androv.

Photo 22. Guy Bouchauveau en transfert personnel pendant une histoire drôle : pour regarder l’heure, un paysan se baisse sous une vache qu’il est en train de traire. Coll. ALSF.

Photo 23. Séance de travail sur le lexique de la langue des signes. A droite, Louis Clerget, diacre sourd. Vers 1980. Coll. alsf.

Photo 24. Inauguration d’une rue Ferdinand-Berthier, professeur et écrivain sourd et muet (1803-1886), à Sagy (Saône-et-Loire). Mai 1999. Cl. de l’auteur.

Photo 25. Avec la médiatisation d’Emmanuelle Laborit, les sourds retrouvent leur place dans l’espace public. Ici, Emmanuelle fait le signe union. 1993. Cl. Mitko Androv.

Table des illustrations

Légende Photo 1. La rencontre de l’abbé de l’Épée et des jumelles sourdes. La Providence indique à l’abbé le chemin conduisant aux deux jeunes filles. Celles-ci, occupées à des travaux d’aiguille, n’entendent ni ne voient arriver leur libérateur. Inscription en bas à droite : « Charles-Michel de l’Espée désigné pour délivrer les sourds-muets ». Gravure de Joseph Cochefer (1849-1923), fondateur en 1879 de la Société d’appui fraternel des sourds-muets de France. Coll. injs de Paris.
URL http://books.openedition.org/editionsmsh/docannexe/image/4157/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,7M
Légende Photo 2. « Institution des sourdes-muettes. Larnay, près Poitiers : une classe de sourdes-parlantes ». Carte postale, années 1910.
URL http://books.openedition.org/editionsmsh/docannexe/image/4157/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 739k
Légende Photo 3. « Institution départementale des jeunes sourds-muets et aveugles de la Persagotière. Départ pour la promenade ». Carte postale, années 1930.
URL http://books.openedition.org/editionsmsh/docannexe/image/4157/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 884k
Légende Photo 4. « La messe ». Dessin de l’élève Loiseu, Institut départemental de sourds-muets et de sourdes-muettes. Asnières, 1912. Cl. de l’auteur.
URL http://books.openedition.org/editionsmsh/docannexe/image/4157/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 1,4M
Légende Photo 5. L’audiphone-stroboscope « s’efforce de combler, durant la démutisation ou l’orthophonie, les lacunes des perceptions visuelles et auditives chez le sourd-muet ». Revue générale de l’enseignement des sourds-muets, avril 1934.
URL http://books.openedition.org/editionsmsh/docannexe/image/4157/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 586k
Légende Photo 6. Enseignement par la méthode orale. Asnières, vers 1950. Coll. de l’Association des anciens élèves de l’Institut Gustave Baguer.
URL http://books.openedition.org/editionsmsh/docannexe/image/4157/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 445k
Légende Photo 7. Dans un Centre d’éducation bilingue (français et langue des signes), un enfant sourd et son enseignant, Daniel Abbou, aujourd’hui présentateur de l’émission télévisée L’Œil et la main. 1992. Cl. Anne Mégueulle.
URL http://books.openedition.org/editionsmsh/docannexe/image/4157/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 479k
Légende Photo 8. Place de la République, manifestation pour la reconnaissance officielle de la langue des signes française. Avril 1996. Cl. de l’auteur.
URL http://books.openedition.org/editionsmsh/docannexe/image/4157/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 568k
Légende Photo 9. Le déni. Revue de l’Association nationale des parents d’enfants déficients auditifs. Cl. de l’auteur.
URL http://books.openedition.org/editionsmsh/docannexe/image/4157/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 743k
Légende Photo 10. « Le château des rêves ». Ce meuble à secrets a demandé cinq ans de travail à un sourd-muet de Brest, récompensé par une médaille d’or à l’Exposition internationale de Paris en 1937. Le toit est en argent et ivoire, la façade est ornée de personnages tels que Du Guesclin, Jeanne d’Arc, Saint Louis, l’archange saint Michel. Dans l’aile gauche, une grille en argent ciselé fait apparaître un sarcophage, une rosace gothique et des personnages sculptés dans le buis. Carte postale.
URL http://books.openedition.org/editionsmsh/docannexe/image/4157/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 748k
Légende Photo 11. Sur les murs de l’institut d’Asnières, les élèves gravaient leurs noms matricules. Coll. de l’Association des anciens élèves de l’Institut Gustave Baguer.
URL http://books.openedition.org/editionsmsh/docannexe/image/4157/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 733k
Légende Photo 12. Henri Corderoy du Tiers a obtenu aux États-Unis son brevet de pilote d’avion privé. En France, il est interdit de pilotage pour cause de surdité. Cl. Mitko Androv.
URL http://books.openedition.org/editionsmsh/docannexe/image/4157/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 668k
Légende Photo 13. Trois manifestantes brandissent les lettres L, S, F, initiales de « langue des signes française ». Ces lettres ne mobilisent ordinairement qu’une seule main ; ici, les mains croisées rappellent que celles des enfants sourds ont été liées pour les empêcher de parler avec leur corps. Septembre 1995. Cl. Mitko Androv.
URL http://books.openedition.org/editionsmsh/docannexe/image/4157/img-13.jpg
Fichier image/jpeg, 786k
Légende Photo 14. De ces deux jumelles, laquelle est sourde ? (réponse p. 38).
URL http://books.openedition.org/editionsmsh/docannexe/image/4157/img-14.jpg
Fichier image/jpeg, 436k
Légende Photo 15. Cercle de parole. 1995. Cl. de l’auteur.
URL http://books.openedition.org/editionsmsh/docannexe/image/4157/img-15.jpg
Fichier image/jpeg, 590k
Légende Photo 16. Dialogue en langue des signes. Le cliché a figé le flux langagier : on peut reconnaître au premier plan le signe septembre, et au second plan le signe entendant. 1995. Cl. de l’auteur.
URL http://books.openedition.org/editionsmsh/docannexe/image/4157/img-16.jpg
Fichier image/jpeg, 1018k
Légende Photo 17. Accolade entre amis : les sourds, c’est aussi « comme ça ». Coll. alsf.
URL http://books.openedition.org/editionsmsh/docannexe/image/4157/img-17.jpg
Fichier image/jpeg, 749k
Légende Photo 18. Rituel de réjouissances sourdes. La main avec le pouce, l’index et l’auriculaire tendus est le monogramme i love you des sourds américains. Vingtième anniversaire de l’Académie de la langue des signes française, novembre 1999. Coll. alsf.
URL http://books.openedition.org/editionsmsh/docannexe/image/4157/img-18.jpg
Fichier image/jpeg, 760k
Légende Photo 19. Nadia Chemoun, qui m’a formé à la langue des signes. Coll. alsf.
URL http://books.openedition.org/editionsmsh/docannexe/image/4157/img-19.jpg
Fichier image/jpeg, 881k
Légende Photo 20. Une scène du film L’abbé de l’Épée, entièrement réalisé et joué par des sourds : Louis XVI assiste à une séance de démonstration des méthodes de l’abbé. Vers 1982. Cl. Mitko Androv.
URL http://books.openedition.org/editionsmsh/docannexe/image/4157/img-20.jpg
Fichier image/jpeg, 987k
Légende Photo 21. Réveillon du jour de l’an 1998. Cl. Mitko Androv.
URL http://books.openedition.org/editionsmsh/docannexe/image/4157/img-21.jpg
Fichier image/jpeg, 1,0M
Légende Photo 22. Guy Bouchauveau en transfert personnel pendant une histoire drôle : pour regarder l’heure, un paysan se baisse sous une vache qu’il est en train de traire. Coll. ALSF.
URL http://books.openedition.org/editionsmsh/docannexe/image/4157/img-22.jpg
Fichier image/jpeg, 1,3M
Légende Photo 23. Séance de travail sur le lexique de la langue des signes. A droite, Louis Clerget, diacre sourd. Vers 1980. Coll. alsf.
URL http://books.openedition.org/editionsmsh/docannexe/image/4157/img-23.jpg
Fichier image/jpeg, 471k
Légende Photo 24. Inauguration d’une rue Ferdinand-Berthier, professeur et écrivain sourd et muet (1803-1886), à Sagy (Saône-et-Loire). Mai 1999. Cl. de l’auteur.
URL http://books.openedition.org/editionsmsh/docannexe/image/4157/img-24.jpg
Fichier image/jpeg, 458k
Légende Photo 25. Avec la médiatisation d’Emmanuelle Laborit, les sourds retrouvent leur place dans l’espace public. Ici, Emmanuelle fait le signe union. 1993. Cl. Mitko Androv.
URL http://books.openedition.org/editionsmsh/docannexe/image/4157/img-25.jpg
Fichier image/jpeg, 1,7M

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search