Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’Europe entre cultures et nations

 | 
Daniel Fabre

I. Identités et patrimoines

Invention de la tradition et construction de l’identité en Catalogne*

Llorenç Prats

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A l’origine, une histoire sacrée

Le romantisme conservateur et régionaliste de la « Renaissance catalane » (la Renaixença) lié, d’une certaine manière, aux intérêts des propriétaires fonciers et d’une bourgeoisie industrielle puissante, triomphe en Catalogne, parmi d’autres mouvements culturels et idéologiques, au cours du xixe siècle1. Il propose une définition du pays et de l’identité ethnique (l’« âme catalane », le « caractère catalan » – le Volkgeist) liée à des valeurs chrétiennes et socio-politiques traditionnelles. C’est une définition fondée sur une manipulation, ou si l’on veut sur une « invention2 ». C’est en définitive la « résurrection de la langue » (de la langue cultivée, évidemment) qui va devenir l’emblème dominant d’un mouvement qui trouve son lieu d’expression privilégié dans les Jeux floraux, joutes poétiques aux prestigieux antécédents médiévaux.

Cette idéologie romantique de l’identité deviendra d’ailleurs le discours hégémonique du catalanisme (malgré des dissen...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1996

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540