Version classiqueVersion mobile

Les figurines en terre cuite gallo-romaines

 | 
Colette Bémont
, 
Micheline Jeanlin
, 
Christian Lahanier

Chapitre 3. La diffusion des figurines en France

3.10 Provence / Alpes‑Côte‑d’Azur,Rhône‑Alpes

Catherine Josien‑Fau

Texte intégral

1L’enquête sur le quart sud‑est de la France a été menée à partir de questionnaires auprès des musées et services régionaux de l’Archéologie et à partir de publications plus ou moins récentes, allant des cartes archéologiques du xixe s. à Gallia. Les départements étudiés sont tous ceux de la rive gauche du Rhône auxquels il faut ajouter l’Ain, l’Ardèche et la Loire.

2Objectivement le quart sud‑est de la France recèle très peu de figurines en terre cuite : 150 environ dont la moitié en terre blanche (fig. 74). Mais c’est beaucoup si l’on pense à la tradition selon laquelle on ne trouve pas ce type de matériel en Narbonnaise orientale. Les trouvailles se répartissent assez régulièrement avec, toutefois, une plus grande fréquence dans les zones proches du Rhône et une presque totale absence dans la moitié sud des Alpes.

FIG. 74 – Provence / AIpes‑Côte‑d’Azur/ Rhône‑AIpes : a carte de répartition générale des figurines ; b carte de répartition des Vénus et déesses‑mères. Sites : 1 La Batie‑Montsaléon ; 2 Cannes ; 3 Nice ; 4 Arles ; 5 Fos‑sur‑mer ; 6 Marseille ; 7 Martigues ; 8 Mouriès ; 9 Saint‑Rémy‑de‑Provence ; 10 Saint‑Cyr‑sur‑Mer ; 11 Avignon ; 12 Cavaillon ; 13 Montfavet ; 14 Vaison ; 15 Orange ; 16 Beligneux ; 17 Belley ; 18 Bourg ; 19 Pont‑d’Ain ; 20 Alba ; 21 Payzac ; 22 Sainte‑Abeille ; 23 Die ; 24 Izon‑la‑Bruisse ; 25 Pers‑sur‑Méouges ; 26 Aoste ; 27 Grenoble ; 28 Vienne ; 29 Voiron ; 30 Chalain‑d’Uzore ; 31 Feurs ; 32 Roanne ; 33 Anse ; 34 Lyon ; 35 Meyzieu ; 36 Saint‑Georges‑de‑Reneins ; 37 Détrier ; 38 Moutiers ; 39 Annecy ; 40 Faverges.

3.10.1 Figurines à pâte blanche

3Le point remarquable est la distinction de deux catégories : « figurines en terre blanche » et « figurines en terre non blanche » qui seront traitées ici séparément avant que ne soient exposées quelques hypothèses globales.

4Force est de constater que l’on trouve des figurines en terre blanche dans presque toute la zone étudiée et jusqu’au littoral, mais cela n’a rien de commun avec les séries impressionnantes de Bourgogne et du Bourbonnais. Ici, ce sont des trouvailles fréquemment isolées, avec un total d’environ 70 figurines.

  • 1 Musée Borély, Marseille, inv. 2782.
  • 2 Allmer, Dissard 1888 : no 1599.
  • 3 Musée de Brou, inv. 945‑65.

5La répartition par sujet se fait de la manière suivante : 53 % de divinités, 30 % de personnages et 17 % d’animaux. Vénus (27 %) et déesses‑mères (17 %) représentent presque à elles seules la moitié du total. Les Vénus sont surtout du type II (la main posée sur la draperie) et les déesses‑mères allaitent le plus souvent un seul enfant au sein droit comme c’est le cas pour une figurine signée pistillvs et trouvée à Arles1. Une Vénus remarquable portant un objet rond muni d’un anneau a été trouvée à Lyon2. Une tête de Mercure semble avoir été trouvée à Nice ; cette information importante reste à confirmer, les réserves n’étant pas accessibles actuellement. Par ailleurs, il faut signaler une assez exceptionnelle représentation de Sucellus découverte à Brou dans l’Ain3.

  • 4 Musée de Chambéry, inv. 899‑145.
  • 5 Musée de la civilisation gallo‑romaine, Lyon, sans no d’inv.

6Des exemples trop peu nombreux ne permettent pas de définir une unité de style dans ce groupe des terres blanches, toutefois le nom de Pistillus se détache nettement, qu’il se trouve en toutes lettres sur l’objet ou qu’il soit sous‑entendu par le style. Du type de Priscus, on trouve un coq découvert à Détrier, en Savoie4 et, à Lyon, un pigeon5.

7La plupart des figurines du sud‑Est ne sont pas datées et leur contexte de découverte est souvent mal connu : il s’agit le plus souvent de sépultures, mais il ne faut pas accorder de valeur statistique à ce fait : ce contexte fermé est le plus facile à repérer et donc le plus fréquemment cité.

3.10.2 Figurines à pâte colorée

8La seconde catégorie est constituée de figurines en terre plutôt fruste, généralement ocre, jaune, rose ou grise, qui semblent gallo‑romaines par bien des aspects et proviennent en tout cas de sites gallo‑romains mais sont fort différentes de ce que nous avons vu jusqu’à maintenant. La répartition de ces figurines est légèrement différente de celle des précédentes malgré un total sensiblement identique. Elle se fait cette fois presque uniquement dans les villes avec deux pôles qui se détachent : Arles/Saint‑Rémy/Vaison et Lyon/Vienne.

9Les sujets n’ont rien de commun non plus avec ceux des figurines en terre blanche : les divinités, plus souvent masculines que féminines, viennent en dernière position (15 %) derrière les animaux, plutôt des oiseaux que des quadrupèdes (26 % du total) et surtout des personnages (59 %).

  • 6 Musée Borély, Marseille, inv. 2735.
  • 7 Musée des Antiquités nationales, Saint‑Germain‑en‑Laye, inv. 13453.
  • 8 Musée Borély, Marseille, inv. 2747.
  • 9 Musée Borély, Marseille, inv. 2734.

10Les exemples qui suivent représentent particulièrement bien le groupe auquel ils appartiennent : une Fortune marquée arela 6, allusion sans doute au lieu où on l’a trouvée (Arles), ressemblerait fort à nos figurines dites de l’Allier si ce n’était la couleur de sa pâte, sa couronne tourelée et son socle finement mouluré, comme celui qui supporte un Risus découvert, lui aussi, à Arles. Un Jupiter à l’anguipède provient de Voiron (Isère)7. C’est un sujet rarement traité en terre cuite et typiquement gaulois. Parmi les divinités très gallo‑romaines figure également Mercure, tantôt assis8, tantôt debout9.

  • 10 Musée Borély, Marseille, inv. 2738.

11De nombreux personnages de cette série sont malheureusement très usés. Une bonne partie d’entre eux devaient s’apparenter par leur style à cet orateur10 parvenu jusqu’à nous en assez bon état : le canon est court, à 4 ou 5 têtes, le personnage est drapé mais de manière simplifiée, presque stylisée et son socle est rectangulaire, ouvert et très peu soigné.

  • 11 Musée Borély, Marseille, inv. 2754.
  • 12 Musée Borély, Marseille, inv. 2755.
  • 13 Musée Borély, Marseille, inv. 2753.
  • 14 Camuset— Le Porzou 1984 : no 27.
  • 15 — Levi 1926 : no 372.
  • 16 Musée Borély, Marseille, inv. 6242.

12On peut, à partir d’une série de quadrupèdes, montrer la relative hétérogénéité de ces figurines en terre non blanche, ainsi un chien assis nous rappelle les chiens de terre blanche habituels avec leur clochette autour du cou11, l’exemplaire « debout »12 est bien dans la même lignée mais trouve moins son équivalent dans les productions classiques en raison de l’espace plein entre les pattes ; il en va de même pour un cheval13, trouvé, comme les précédentes figurines, à Arles, comparable à une trouvaille parisienne en terre blanche14 ou pour un suidé proche des figurines italiotes15. Plus étonnant encore, un dromadaire16 découvert à Arles au xixe s.

13Concernant les oiseaux, on peut faire trois types d’observations : plusieurs sont moulés en deux parties superposées, et non juxtaposées, mais surtout, et cela semble particulier au Midi, on trouve des pattes en relief représentées de manière détaillée sur des socles pris dans le moule, ainsi que des incisions sur les ailes.

  • 17 Musée des Antiquités nationales, Saint‑Germain‑en‑Laye, inv. 28175.

14La plupart de ces figurines ne comportent pas d’inscription, de même aucun moule n’a été retrouvé si ce n’est un buste masculin à Vienne17, dont la provenance n’est pas tout à fait certaine.

3.10.3 Ateliers et provenances

  • 18 Hôtel de Sade, Saint‑Rémy, inv. 3253.
  • 19 Musée des Antiquités nationales, Saint‑Germain‑en‑Laye, inv. 14194.
  • 20 Musée Borély, Marseille, inv. 2743.
  • 21 Musée Borély, Marseille, inv. 2739 et 2740.

15si les figurines blanches proviennent, pour une partie, d’ateliers connus, quelques éléments militent en faveur d’une production locale en terre non blanche : ainsi des figurines semblables, voire identiques, ont été retrouvées en des lieux différents, par exemple un coq provenant de Saint‑Rémy18 proche d’une découverte de Vaison19, un gladiateur trouvé à Arles20 identique au no 568 du catalogue du MAN et rappelant un exemplaire d’Almuñecar, en Espagne, 2 figurines d’acteurs sortant certainement du même moule21.

  • 22 Dépôt de fouille d’Annecy (renseignement J. Serralongue).
  • 23 Winter, Die Typen der figürlichen Terrakotten, p. 363, no 8.
  • 24 Musée de la civilisation gallo‑romaine, Lyon, inv. Z, no 146.

16Certaines figurines ont été certainement importées, ou tout au moins apportées de l’étranger, tel un taureau découvert à Annecy22, semblable à une figurine sicilienne, ou un Mercure au bélier de Tauroentum23 qui connaît aussi son équivalent en Italie. Peut‑être, de même, les thèmes venaient‑ils de l’étranger, les moules avaient‑ils été importés : la tête de Lyon24 semble bien, comme le suggère s. Besques, avoir un lien avec des têtes fréquentes à Capoue, mais de dimensions supérieures. On peut imaginer un processus de surmoulage mais on n’en a trouvé aucune preuve. Par contre, une série d’acteurs révèle bien que des thèmes proviennent de l’extérieur puisque ces représentations s’inspirent de types grecs remontant jusqu’au ive s. av. J.‑C. L’Orient aussi semble avoir marqué certaines de ces figurines. A côté de ces types venus d’ailleurs, on voit se dessiner également un répertoire original inspiré par la vie quotidienne romanisée : gladiateurs, personnages drapés, orateurs, autant de thèmes qui nous rappellent la précocité de la conquête dans le sud‑Est. Le panthéon moulé est témoin de la dualité de la culture : il se compose d’une part de dieux plus gaulois que ceux que nous avons l’habitude de rencontrer, comme Sucellus ou Jupiter à l’anguipède, d’autre part des divinités gréco‑romaines comme la Fortune ou Priape. On rencontre ce dernier à Lyon, Arles, Saint‑Rémy et hors de la région étudiée à Nîmes.

17Si elles sont peu nombreuses, les figurines du sud‑est de la France semblent, en raison de leur originalité et du rôle charnière qu’elles ont pu jouer, avoir encore bien des choses à nous apprendre.

Bibliographie

Bibliographie

Allmer, Dissard 1888 : ALLMER (A.), DISSARD (P.). — Trion. Lyon, 1888.

Anonyme 1980 : Jadis rue des Farges. Archéologie d’un quartier de Lyon antique. Catalogue d’exposition nos 426 et 428.

Anonyme 1982 : Ain, autoroute, archéologie. Catalogue d’exposition musée de Brou. Bourg, 1982, p. 158‑ 159.

Anonyme 1980 : Fouilles archéologiques, site gallo‑romain de Meyzieu, La Dent. Catalogue d’exposition Lyon, 1980, p. 65.

Béraud 1982 : BÉRAUD (1.). — Recherches sur le site archéologique de la Bâtie‑Montsaléon (Mémoire de maîtrise. Aix‑en‑Provence, 1982).

Camuset‑Le‑Porzou 1984.

Cèbe 1968‑1970 : CÈBE (I.‑P.). — Masques et figurines d’acteurs comiques du musée d’archéologie de Marseille. Etudes classiques. (Publications universitaires de la faculté des lettres d’Aix‑en‑Provence) III, 1968‑70, p. 171.

Congès 1987 : CONGÈS (G.). — Du Nouveau sur l’Arles antique. Revue Arles, no 1, Arles, 1987, p. 66‑68 et 105‑ 108.

Desbat 1984 : DESBAT (A.). — Les Fouilles de la rue des Farges à Lyon, 1974‑1980. Châtillon‑sur‑Chalaronne, 1984.

Froehner 1897 : FROEHNER (W.). — Musée de Marseille. Catalogue des antiquités grecques et romaines. Paris, 1897, p. 233‑239.

Landes, Savay‑Guerraz 1984 : LANDES (C.), SAVAY‑GUERRAZ (H.). — Saint‑Romain‑en‑Gal. Paris, Imprimerie nationale, 1984 (Guide archéologique de la France/2).

Levi 1926 : LEVI (A.). — Le Terrecotte figurate dei museo nazionale di Napoli. Florence, 1926.

Leyenaar‑Plaisier 1979.

Marteaux, Leroux 1913 : MARTEAUX (C.), LEROUX (M.). — Boutae, uicus gallo‑romain de la plaine des fins. 1913.

Pelletier 1966 : PELLETIER (A.). — Les Fouilles du temple de Cybèle à Vienne. Revue archéologique, 1, 1966, p. 139.

Prieur 1984 : PRIEUR (J.). — Catalogue des collections au musée de Chambéry, époque romaine. Chambéry, 1984, no 266.

Ruiz‑Fernandez et al. 1982 : RUIZ‑FERNANDEZ (A.), MOLINA (?), FAIARDO (F.). — El Conjunto de terracotas de una tumba romana en Almuñecar (Granada). Madrider Mitteilungen 23, 1982, p. 318‑ 346.

Sautel 1926 : SAUTEL (J.). — Vaison dans l’Antiquité. Avignon, 1926.

Sautel 1941‑1942 : SAUTEL (J.). — Vaison dans l’Antiquité (suppléments 1927‑1940). Avignon, 1941‑1942, p. 489.

Winter 1903 : WINTER (F.). — Die Typen der figürlichen Terrakotten. In : SRADONITZ (R.K. von). — Die Antiken Terrakotten. Berlin, 1903.

Notes

1 Musée Borély, Marseille, inv. 2782.

2 Allmer, Dissard 1888 : no 1599.

3 Musée de Brou, inv. 945‑65.

4 Musée de Chambéry, inv. 899‑145.

5 Musée de la civilisation gallo‑romaine, Lyon, sans no d’inv.

6 Musée Borély, Marseille, inv. 2735.

7 Musée des Antiquités nationales, Saint‑Germain‑en‑Laye, inv. 13453.

8 Musée Borély, Marseille, inv. 2747.

9 Musée Borély, Marseille, inv. 2734.

10 Musée Borély, Marseille, inv. 2738.

11 Musée Borély, Marseille, inv. 2754.

12 Musée Borély, Marseille, inv. 2755.

13 Musée Borély, Marseille, inv. 2753.

14 Camuset— Le Porzou 1984 : no 27.

15 — Levi 1926 : no 372.

16 Musée Borély, Marseille, inv. 6242.

17 Musée des Antiquités nationales, Saint‑Germain‑en‑Laye, inv. 28175.

18 Hôtel de Sade, Saint‑Rémy, inv. 3253.

19 Musée des Antiquités nationales, Saint‑Germain‑en‑Laye, inv. 14194.

20 Musée Borély, Marseille, inv. 2743.

21 Musée Borély, Marseille, inv. 2739 et 2740.

22 Dépôt de fouille d’Annecy (renseignement J. Serralongue).

23 Winter, Die Typen der figürlichen Terrakotten, p. 363, no 8.

24 Musée de la civilisation gallo‑romaine, Lyon, inv. Z, no 146.

Table des illustrations

Légende FIG. 74 – Provence / AIpes‑Côte‑d’Azur/ Rhône‑AIpes : a carte de répartition générale des figurines ; b carte de répartition des Vénus et déesses‑mères. Sites : 1 La Batie‑Montsaléon ; 2 Cannes ; 3 Nice ; 4 Arles ; 5 Fos‑sur‑mer ; 6 Marseille ; 7 Martigues ; 8 Mouriès ; 9 Saint‑Rémy‑de‑Provence ; 10 Saint‑Cyr‑sur‑Mer ; 11 Avignon ; 12 Cavaillon ; 13 Montfavet ; 14 Vaison ; 15 Orange ; 16 Beligneux ; 17 Belley ; 18 Bourg ; 19 Pont‑d’Ain ; 20 Alba ; 21 Payzac ; 22 Sainte‑Abeille ; 23 Die ; 24 Izon‑la‑Bruisse ; 25 Pers‑sur‑Méouges ; 26 Aoste ; 27 Grenoble ; 28 Vienne ; 29 Voiron ; 30 Chalain‑d’Uzore ; 31 Feurs ; 32 Roanne ; 33 Anse ; 34 Lyon ; 35 Meyzieu ; 36 Saint‑Georges‑de‑Reneins ; 37 Détrier ; 38 Moutiers ; 39 Annecy ; 40 Faverges.
URL http://books.openedition.org/editionsmsh/docannexe/image/38085/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 254k

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Lire

Open access

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search