Version classiqueVersion mobile

Daniel Fabre, l'arpenteur des écarts

 | 
Nicolas Adell
, 
Agnès Fine
, 
Claudine Vassas

Points de vue

L’ethnologue, l’ethnocriticien·ne et la littérature

Marie Scarpa

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Peut-être pourrions-nous débuter par une première hypothèse : au cœur du parcours intellectuel et personnel de Daniel Fabre (d’une certaine manière toutes les contributions de ce volume – et non simplement celles de notre section dont c’est l’objet affiché – y reviennent d’une façon ou d’une autre) se trouve le rapport (presque un corps à corps) – originel, charnel, poétique – de Daniel au langage, plus précisément à la langue, « système symbolique » de premier ordre, dont les usages mais aussi les logiques de sémiotisation l’auront fasciné. La question de la diglossie, celle de la langue orale dans sa confrontation et ses interrelations à la langue écrite, ce que fait la littératie, dans ses acceptions goodiennes (l’entrée dans l’écrit, ses modes opératoires et ses pratiques, ses conséquences tant cognitives que sociales), à des mondes oraux ou plutôt à dominante orale, partiellement alphabétisés, sont autant de chantiers qu’il a défrichés avec bonheur. Son intérêt pour les passage...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search