Version classiqueVersion mobile

Daniel Fabre, l'arpenteur des écarts

 | 
Nicolas Adell
, 
Agnès Fine
, 
Claudine Vassas

Points de vue

La parole des morts

Michelle Fournié

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Daniel, pour moi, c’est avant tout le séminaire des années 1980 à 1982 sur « la parole des morts ». C’est à cette occasion-là que j’ai fait sa connaissance et que je suis tombée comme tant d’autres sous le charme de sa parole et des discours variés et contradictoires de défunts plus ou moins facétieux. La salle sombre qui rassemblait à une heure tardive une trentaine d’auditeurs au rez-de-chaussée d’un bâtiment vénérable, quoique vétuste, s’y prêtait parfaitement. J’étais à ce moment-là maître-assistante en histoire médiévale. Ma quête, jusqu’alors solitaire, d’un sujet de thèse d’État m’avait dirigée vers le culte des âmes du purgatoire dans le Midi de la France, une étude fondée sur le dépouillement de sources très classiques : testaments, archives des confréries, sermons, etc. Cependant ma curiosité pour d’autres approches m’avait déjà fait introduire dans mes cours le Montaillou d’Emmanuel Le Roy Ladurie (1975), les articles de Jacques Le Goff et Le Saint Lévrier de Jean-Claude ...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search