Version classiqueVersion mobile

Daniel Fabre, l'arpenteur des écarts

 | 
Nicolas Adell
, 
Agnès Fine
, 
Claudine Vassas

Points de vue

Inscrire les réseaux symboliques dans l’histoire

Marlène Albert-Llorca

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Jean-Pierre Albert a retracé, dans sa contribution à ce volume, le contexte intellectuel dans lequel se sont inscrits, dans les années 1975-1995, les travaux de Daniel Fabre et des chercheurs réunis autour de lui au sein du Centre d’anthropologie des sociétés rurales. Je voudrais pour ma part revenir sur la façon spécifique dont Daniel Fabre a articulé, dans ses recherches personnelles, anthropologie du symbolique et histoire. Je m’arrêterai plus particulièrement sur les textes concernant « la voie des oiseaux », non pas pour dégager ce qu’ils ont apporté à la question de l’initiation dans les sociétés européennes1, mais en m’arrêtant sur le rapport à l’histoire qu’ils mettent en œuvre.

Deux raisons me conduisent à centrer ma réflexion sur cet ensemble de textes. J’ai commencé à suivre les enseignements de Daniel à un moment où il terminait le cycle de séminaires sur la mort et commençait à présenter ses recherches sur l’initiation masculine. J’ai donc pu suivre l’ensemble des sémina...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search