Version classiqueVersion mobile

Daniel Fabre, l'arpenteur des écarts

 | 
Nicolas Adell
, 
Agnès Fine
, 
Claudine Vassas

II. L’invisible initiation : passage à l’âge d’homme dans les sociétés contemporaines

Une apparence corrigée par une transparence

Initiations avec et sans rites

Nicolas Adell

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

En compagnonnage

Dès les premiers travaux que j’avais consacrés aux compagnons du Tour de France, les textes de Daniel Fabre se sont imposés à moi. Ils m’étaient d’autant plus importants que je n’avais pas eu la chance d’assister à ses séminaires dont les auditeurs rapportaient qu’ils étaient infiniment plus riches que ce que les articles voulaient bien livrer. Travaillant alors de mon côté le thème de la construction de la virilité chez les compagnons, je découvrais avec un émerveillement admiratif, entre autres, « La voie des oiseaux » (Fabre 1986a), « Familles. Le privé contre la coutume » (Fabre 1986b), « Une enfance de roi » (Fabre 1991), « “Faire la jeunesse” au village » (Fabre 1996). Je me familiarisais aussi avec une notion, rapportée, car les textes publiés n’en faisaient pas mention sous cette forme synthétique, celle d’« invisible initiation », qui offrait de caractériser les formes non ritualisées du passage de l’enfance à l’âge adulte dans les sociétés occidentales1. De...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search