Version classiqueVersion mobile

Daniel Fabre, l'arpenteur des écarts

 | 
Nicolas Adell
, 
Agnès Fine
, 
Claudine Vassas

II. L’invisible initiation : passage à l’âge d’homme dans les sociétés contemporaines

Invisible initiation

Agnès Fine

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Invisible initiation », c’est par cette expression que Daniel Fabre qualifiait la production des identités sexuées propre aux sociétés européennes, par opposition à celles dans lesquelles le passage à l’âge d’homme des garçons – et dans une moindre mesure des filles – est ritualisé et dramatisé de manière manifeste, dans un temps précis de leur vie et le plus souvent inscrit dans leur chair. Si nous avons souhaité développer cette thématique, c’est que Daniel la considérait comme centrale dans sa vie de chercheur, comme il le précise lui-même dans un texte écrit un an seulement avant son décès :

L’enquête sur ce thème (la production des identités sexuelles) illustre le principe du détour anthropologique : c’est en partant de l’analyse de situations où ces identités étaient affichées et mises en jeu, de discours qui en énonçaient les règles, de récits autobiographiques qui en incarnaient inconsciemment les principes que j’ai, peu à peu, élaboré un modèle d’interprétation valant pour...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search