Version classiqueVersion mobile

Grossophobie

 | 
Solenne Carof

Conclusion

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Ce que le militantisme et la recherche nous disent : en finir avec la grossophobie

Pour lutter contre les situations de stigmatisation et de discrimination qui touchent toutes les sphères de la vie quotidienne des personnes très corpulentes, les actions des associations gagneraient à être complétées par celles des politiques et des acteur·ices du monde judiciaire. Une première mesure pourrait consister à choisir la corpulence comme critère de discrimination spécifique au sens juridique. Si le « handicap », la « santé » ou l’« apparence physique » peuvent bien sûr s’appliquer dans certains cas à la forte corpulence, ils ne mettent pas l’accent sur la particularité de la grossophobie. Reconnaître juridiquement la corpulence comme un critère potentiel de discrimination, c’est reconnaître que les racines des normes sociales actuelles sont grossophobes. La grossophobie doit également être dénoncée publiquement et politiquement, pour que les actes de discriminations et de stigmatisation de...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search