Version classiqueVersion mobile

La bête noire

 | 
Bernadette Lizet

Liste et sources des planches

Texte intégral

1Planche 1. L’openfield céréalier et les « races » de chevaux dans le nord-est de la France

2a) La campagne des environs de Tonnerre (Bibliothèque nationale) (p. 10)

3b) Paysages agraires et animaux de labour à la fin du xviiie siècle (Éd. du Seuil) (p. 11)

4Planche 2. Des chevaux dans les bois

5a) Traité des chevaux dédié à la noblesse française (p. 16)

6b) Le jardin de Santé (École vétérinaire de Maisons- Alfort) (p. 17)

7Planche 3. Les montures du menu peuple des campagnes

8a) Un mariage en Corse (p. 20)

9b) Meunier des environs de Rostrenen (p. 20)

10c) Montagnards du pays de Cornouailles, le bidet

11et son maître (Coll. privée de M. Le Clec’h) (p. 21)

12d) Le cheval blanc (Éd. George Weidenfeld and Nicolson Limited, London) (p. 21)

13Planche 4. Chevaux et hommes de chevaux

14a) Libro de albeyteria que tracta del principio y generación délos cavallos (Hôtel Drouot, n ° 105) (p. 24)

15b) Certamen equestre... (Hôtel Drouot, n° 3) (p. 25)

16Planche 5. La norme esthétique de la tête du cheval au xviiie siècle

17a) Le cheval taré (p. 26)

18b) Le beau cheval (p. 26)

19Planche 6. Hommes de chevaux, hommes-chevaux

20a) L’effigie du naturaliste Buffon (Bibliothèque nationale) (p. 28)

21b) Le procédé d’inclusion de l’homme et du cheval dans une figure du Parfait maréchal de Garsault (p. 29)

22Planche 7. La figure sociale du garde-étalon en Nivernais à la fin du xviiie siècle

23— Liste des propriétaires qui se disposent d’être gard’étalons (Archives départementales de la Nièvre) (p. 32)

24Planche 8. Le statut des chevaux de trait dans l’iconographie

25a) Cheval de gros camionnage (Éd. George Wei-denfeld and Nicolson Limited, London) (p. 36)

26b) Cheval de charrette à la campagne (ibid.) (p. 36)

27Planche 9. Des petits chevaux de bât élevés dans les bois pour l’industrie locale

28a) Petits chevaux de bât transportant du bois (ECP Armées) (p. 38)

29b) Recensement général des juments (Decize, 1801) (p. 38)

30Planche 10. Des grands propriétaires terriens racontent leurs pratiques agricoles et celles de leurs voisins

31— Lieux de résidence des auteurs étudiés (p. 44)

32Planche 11. Route des toucheurs de bœufs charolais vers Paris (p. 48)

33Planche 12. Un siècle de décalage dans la croissance agricole des campagnes bourguignonnes et nivernaises (p. 50)

34Planche 13. Limite nord de l’utilisation des bœufs pour le trait au milieu du xixe siècle (p. 56)

35Planche 14. Chevaux, niveaux de vie et paysages ruraux à la fin du xviiie siècle

36a) La route des postes à la fin du xviiie siècle (Éd. du Seuil) (p. 58)

37b) L’agriculture « progressiste » sur une planche de l’Encyclopédie (Bibliothèque nationale) (p. 58)

38c) Les animaux de labour en France, à la fin du xviiie siècle (p. 59)

39Planche 15. Hypothèses sur la présence de haras entretenus par la noblesse dans les forêts du Morvan

40— Reproducteurs d’élite dans un paysage de prébois en Angleterre, au milieu du xviie siècle (p. 66)

41Planche 16. L’attelée de bœufs, chef de l’économie rurale et forestière en Morvan

42a) Portrait de charretier et de son couple de bœufs de débardage en Morvan (Archives départementales de la Nièvre) (p. 69)

43b) En Morvan : transport du bois pour le flot (Archives départementales de la Nièvre) (p. 69)

44Planche 17. Le développement des routes en Morvan

45a) En 1830 (Coll. privée P. Leroy) (p. 70)

46b) En 1892 (Coll. privée P. Leroy) (p. 71)

47Planche 18. Des montures surgies de l’histoire profonde : la grande famille équestre asiatique

48a) Logo du Parc naturel régional du Morvan (p. 74)

49b) Gentilhomme hongrois (p. 74)

50c) Une course de bidets en Bretagne (p. 75)

51d) Race lorraine (p. 75)

52Planche 19. La perfection et la déchéance

53a) Le cheval arabe (Coll. privée P. Pujol) (p. 77)

54b) Le cheval de labour (Coll. privée P. Pujol) (p. 77)

55Planche 20. L’arabe, paradigme de l’espèce et de la domestication

56a) Le cheval des steppes ou tartare (p. 80)

57b) Cheval arabe (p. 81)

58Planche 21. La passion du cheval arabe et les représentations de l’Orient

59— Archer mamelouk à cheval (Éd. George Weidenfeld and Nicolson Limited, London) (p. 82)

60Planche 22. Un temps si long...

61a) Évolution du cheval (Éd. Stock) (p. 84)

62b) De l’influence des terrains sur la division de l’industrie zootechnique (p. 84)

63Planche 23. L’inversion du code esthétique de la tête des chevaux

64a) Étalon normand d’avant 1830 (p. 86)

65b) La tête convexe et la soumission dans le « ramener » (p. 86)

66c) Championnat du monde des pur-sang arabes (p. 87)

67d) Cheval arabe de pur-sang (p. 87)

68Planche 24. L’emblème immolé

69a) Étalon arabe gris (p. 89)

70b) Enseigne de boucherie chevaline (p. 89)

71Planche 25. Arabomanie... et anglomanie équestres

72a) Le coursier du désert (École vétérinaire de Maisons-Alfort) (p. 92)

73b) Le coursier des hippodromes (École vétérinaire

74de Maisons-Alfort) (p. 92)

75c) Godolphin arabian (Éd. Maloine) (p. 93)

76d) L’écurie du marchand chic. Genre et prix anglais (p. 93)

77Planche 26. Le bidet anachronique tourné en dérision

78— Le marchand de chevaux normand (École vétérinaire de Maisons-Alfort) (p. 96)

79Planche 27. Loi relative à la surveillance des étalons

80— Le Journal officiel du 18 août 1883 (p. 101)

81Planche 28. La gloire du percheron

82a) Chevaux de poste en France, vers 1825-1845 (p. 104)

83b) Retour du postillon au relais (Coll. Musée de la Poste) (p. 104)

84c) Un arrimage d’étalons pour « faire la route » (p. 105)

85Planche 29. Les chevaux bretons statufiés

86a) Portrait de Naous sur la Place de Callac (p. 107)

87b) Statue équestre de Landivisiau (p. 107)

88Planche 30. Les chevaux-monuments de l’Europe industrielle

89a) Mensurations du brabançon idéal (p. 110)

90b) Un premier prix, à Paris, au début du xxe siècle (Bibliothèque historique de la ville de Paris) (p. 110)

91c) Cheval Shire. Victor Chief au concours de l’Exposition internationale de 1891 (p. 110)

92d) Le réseau ferré européen en 1850 (p. 111)

93e) Le réseau ferré européen en 1890 (p. 111)

94Planche 31. L’amélioration du cheval de trait selon E. Lava-lard (1894)

95a) L’ancien cheval de poste (p. 113)

96b) Étalon de trait ayant obtenu un premier prix à l’Exposition internationale de Paris de 1867 (p. 113)

97c) Jument de trait ayant obtenu un premier prix à l’Exposition internationale chevaline de 1878 (p. 113)

98Planche 32. Le percheron, un pur-sang de trait ?

99a) Percheron en action (p. 115)

100b) Cygne, 1e r prix au concours de Mortagne de 1887 (Coll. Musée percheron) (p. 115)

101Planche 33. Le marché américain et la relance de la guerre des pur-sang

102a) Type anglais de pur-sang (p. 118)

103b) 1e r prix de l’Exposition internationale chevaline de 1878 (p. 118)

104c) Fronton, champion de l’Exposition internationale de St-Louis, en 1904 (Coll. Société hippique percheronne) (p. 119)

105d) Concours international de pur-sang arabes, Paris, 1985 (p. 119)

106Planche 34. Chevaux-spectacles des transports urbains

107a) Les sapeurs-pompiers, à Paris, au début du xxe siècle (Fonds Seeberger, Caisse nationale des Monuments historiques) (p. 120)

108b) L’omnibus à trois chevaux à Paris, au début du xxe siècle (Bibliothèque historique de la Ville de Paris) (p. 120)

109Planche 35. Rosa-Bonheur et les percherons noirs

110— Voltaire, d’après Rosa-Bonheur (Coll. Rivart) (p. 122)

111Planche 36. Régions de production et régions d’élevage en France

112a) Milieu du xviiie siècle (p. 126)

113b) Milieu du xixe siècle (p. 126)

114Planche 37. Les animaux de labour en France

115a) A la fin du xviiie siècle (p. 128)

116b) Au milieu du xixe siècle (p. 128)

117c) Du début du xxe siècle (p. 129)

118Planche 38. Sud de la Puisaye, fin du xviiie siècle : développement agricole et importation de poulains de trait (p. 133)

119Planche 39. Progression des poulinières comtoises de travail en Bazois (1800-1830) (p. 137)

120Planche 40. Des chevaux de selle élevés en sauvageons

121a) L’école de dressage de Fours (Coll. privée G. Bidolet) (p. 146)

122b) L’acheteur devant un cheval brut chez l’herbager (p. 147)

123c) Métamorphose dans l’écurie du marchand (p. 147)

124d) Le « nouveau » cheval (p. 147)

125e) Le pouvoir symbolique et matériel du maquignon (p. 147)

126Planche 41. Des chevaux de selle et des châteaux

127a) St-Parize-le-Châtel. Château-Fort de Villars (Coll. privée P. Chilles) (p. 149)

128b) Chantenay-St-Imbert. Château des Genevrières (Coll. privée P. Chilles) (p. 149)

129Planche 42. Dans les concours une pléthore magnifique

130a) Maniement des bovidés (p. 156)

131b) Programme du concours d’animaux gras de Nevers (p. 156)

132c) Le « suffolk » anglais : la force tranquille (p. 157)

133d) Le cheval à la mode (p. 157)

134e) Old Louis Napoléon, champion percheron exporté aux États-Unis (Coll. Musée percheron) (p. 157)

135Planche 43. L’amélioration de l’élevage et la structure agraire en Nivernais

136a) St-Parize-le-Châtel. Villars (Coll. privée D. Chilles) (p. 160)

137b) Magny-Cours. Un pâturage (Coll. privée D. Chilles) (p. 160)

138Planche 44. Concours de race, famille et mémoire généalogique

139a) Toilettage d’un jeune champion au concours de Nevers, en 1985 (p. 162)

140b) Un marchand ambulant de produits cosmétiques et de harnachements luxueux pour bovins, à Nevers, en 1985 (p. 162)

141c) Concours de poulinières de Decize (p. 163)

142d) Concours de poulinières de Decize (p. 163)

143Planche 45. En pleine période bouchère, l’éloge des bœufs de trait

144a) Coupe d’un bœuf gras de 457 kg de chair nette 168 b) Château-Chinon. Attelage de bœufs nivernais au travail (Archives départementales de la Nièvre) (p. 168)

145Planche 46. Une culture technique des bovins (trait-viande)

146— Une paire d’ouvriers à la foire de Decize, en 1925 (Coll. privée G. Bidolet) (p. 170)

147Planche 47. La clientèle américaine, les garanties sur l’origine et le Stud-Book nivernais

148a) Appel à l’inscription, adressé aux éleveurs de la Nièvre dans le bulletin de la Société d’Agriculture (1887) (p. 176)

149b) Lettre du secrétaire d’une compagnie (de transports ?) américaine, adressée à la Société d’Agriculture de la Nièvre (1887) (p. 176)

150Planche 48. Tableau des étalons départementaux

151— État des étalons en service en 1880 (p. 179)

152Planche 49. Nevers, siège de la Société d’agriculture départementale et centre stratégique de la race

153a) Localisation des éleveurs présentant au concours de Nevers en 1880 (p. 182)

154b) Une pouliche de trois ans au concours de Nevers, dans l’entre-deux-guerres (Coll. privée R. de Bouille) (p. 183)

155Planche 50. Un Stud-Book pionnier pour les chevaux de trait français

156a) Annonce de l’intention de création d’un Stud-Book du cheval de trait nivernais (1880) (p. 186)

157b) Le premier Stud-Book (1881) (p. 186)

158Planche 51. L’image flottante de la race

159— Départ, étalon de trait nivernais, 1er prix et prix d’honneur au concours central de Paris en 1927 (Coll. privée R. de Bouille) (p. 196)

160Planche 52. La difficulté de se faire admettre

161a) Vœu relatif aux animaux de l’espèce chevaline nivernaise de trait (annonce dans le Bulletin de la Société d’agriculture) (p. 201)

162b) Lettre du ministre de l’Agriculture au président de la Société d’agriculture de la Nièvre (p. 201)

163Planche 53. La fidélité aux bovins de trait

164a) Nombre de chevaux par km2 en France, en 1906 (p. 206)

165b) Naissances de chevaux, d’après la statistique de 1892 (p. 206)

166c) Rapport du nombre de chevaux au-dessous de trois ans au nombre total (1906) (p. 206)

167d) Attelage de six bœufs au labourage du comice agricole de Fours, en 1919 (p. 207)

168e) Attelage de bœufs et de chevaux au comice agricole de La Charité-sur-Loire, en 1919 (p. 207)

169Planche 54. Portraits de grands raceurs

170a) Antoine, dans les années 1950 (Coll. privée H. Follereau) (p. 210)

171b) Gambrinus en 1920 (Coll. privée A. Bouléry) (p. 210)

172c) Medrano, dans les années 1950(Coll. privée M. Larue) (p. 210)

173Planche 55. Un commerce actif en pays emboucheur, mais des cours qui sanctionnent un système technique produisant des poulains sauvages

174a) Localisation des principales foires chevalines (1re moitié du xxe siècle) (p. 220)

175b) Dressage difficile d’un poulain de dix-huit mois sortant des prés, sauvage (p. 220)

176c) Un toilettage savant pour un poulain hautement socialisé, sur la foire de Plaintel, en 1983 (p. 221)

177Planche 56. Le rouge et le noir : le front de races en Nivernais

178a) Le territoire de la race ardennaise en 1974 (La Maison rustique) (p. 236)

179b) Le territoire de la race percheronne en 1974(La Maison rustique) (p. 236)

180Planche 57. La tournée d’un palefrenier rouleur

181a) M. Larue et Valseur (Coll. privée M. Larue) (p. 238)

182b) M. Kratz et Ombrageux (Coll. privée M. Larue) (p. 238)

183c) Le circuit de M. Larue, dans les années 1940-1960 (p. 239)

184Planche 58. La filière des bêtes de travail

185a) Au moulin de Guenabre (Avril-sur-Loire) (Coll. privée G. Bidolet) (p. 242)

186b) Deux limoniers en file au charroi des galets, à Cercy-la-Tour (Coll. privée G. Bidolet) (p. 242)

187c) Annonces (achats et ventes) parues dans le bulletin de la Société d’agriculture de la Nièvre, en 1910 (p. 243)

188d) Localisation des étalons munis de leur certificat sanitaire, pour la monte de 1900 (p. 243)

189Planche 59. Réseau concours, réseau travail

190a) Bonhomme, 5 ans, étalon nivernais, élevé à Apponay-Rémilly (Coll. privée R. Pujol) (p. 246)

191b) Québec, 7 ans, 1e r prix au concours central, Paris 1925 (Coll. privée G. Lâchât) (p. 246)

192c) Annonces parues dans le bulletin de la Société d’agriculture de la Nièvre, en 1910 (p. 246)

193Planche 60. Où la couleur importe peu

194a) Tableau récapitulatif des chevaux aux houillères de Decize, en 1929 (Musée de la mine, La Machine) (p. 248)

195b) Fiches d’achat de chevaux aux houillères de Decize (Musée de la mine, La Machine) (p. 249)

196Planche 61. L’âne à tout faire

197a) Le dragage de la Loire à Decize (Coll. privée G. Bidolet) (p. 252)

198b) Voiture légère à Cercy-la-Tour (Coll. privée G. Bidolet) (p. 252)

199c) L’emplacement des ânes à la foire de Decize (Coll. privée G. Bidolet) (p. 253)

200d) Un éleveur de cochons ramasse les eaux grasses à Nevers (Coll. privée G. Bidolet) (p. 253)

201Planche 62. Le rite de l’écourtage et la mutation des races chevalines (selle-trait)

202a) Un étalon fondateur : Porte-Drapeau (Coll. privée H. Follereau) (p. 256)

203b) Étalon de race percheronne, 1er prix des animaux de trait au concours régional d’Alençon en 1858 (p. 257)

204c) Étalon nivernais (Coll. privée P. Leroy) (p. 257)

205Planche 63. Violences sociales, protection animale

206a) Durant le siège de Paris ( 1870), la queue devant une boucherie chevaline (p. 270)

207b) « Toi t’iras chez Macquart, moi j’irai p’t’être ben à la morgue... » (p. 271)

208c) « Ah ! tu m’as fait foutre une contravention, toi ! » (p. 271)

209Planche 64. La réduction du conflit

210a) Achat d’un étalon de trait nivernais par les Haras (1910) (p. 279)

211b) Achat d’étalons de trait nivernais par les Haras (1911) (p. 279)

212Planche 65. Le trait nivernais au Salon international « Euro- Cheval » (1988) (Journal du Centre) (p. 291)

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1989

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search