Version classiqueVersion mobile

Sur la trace des suspects

 | 
Joëlle Vailly

Introduction

Un nouveau régime de pratiques : identifier des suspects, gouverner des populations avec l’ADN

Joëlle Vailly

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’incorporation de la preuve et de l’indice chez les suspects, autrement dit l’idée que l’identité et le danger peuvent être détectés à partir du corps, n’est pas nouvelle1. Dès l’anthropologie physique du xixe siècle, le corps du criminel, objet du savoir médical puis biomédical, a été mis à contribution pour la recherche d’éléments de preuves scientifiques et légales de culpabilité, que ce soit avec des approches fondées sur la craniométrie2 ou sur les empreintes digitales (Aas 2006). Néanmoins, les technologies génétiques apportent aujourd’hui des réponses sur l’identité biologique des personnes pouvant être communiquées bien plus facilement qu’auparavant. Concrètement, les analyses génétiques, appelées empreintes génétiques par analogie aux empreintes digitales, permettent notamment de comparer un ADN laissé sur une scène d’infraction à celui d’un individu connu des services de police3. Cet usage se développe dans un contexte d’appréhension croissante des questions sociales et s...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search