Version classiqueVersion mobile

Pauvre petit blanc

 | 
Sylvie Laurent

La terreur migratoire : grand remplacement et normalisation de la suprématie blanche

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Comme précédemment évoqué, l’histoire de la formation du peuple américain en tant qu’il s’identifie à la majorité blanche est irréductiblement liée à la présence des Africains-Américains, mais aussi à -l’arrivée -d’immigrants, pointés du doigt pour faire vaciller les frontières de la citoyenneté. Une grande part des discours de la victimisation blanche s’articulent en outre autour du thème de la dépossession territoriale, une variante du discours de la colonisation inversée ou plus récemment du « basculement blanc1 ». Une sorte de fantasme dans lequel des hordes d’inassimilables viendraient submerger les nationaux légitimement installés connaît actuellement un succès retentissant. Rarement avant l’élection de 2016 on avait entendu une telle rhétorique xénophobe, symbolisée par le fétichisme du mur à ériger pour protéger le peuple américain contre l’invasion. Le mouvement nativiste des années 1920 avait constitué un cas approchant de ce phénomène contemporain par les discours qu’il t...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search