Version classiqueVersion mobile

Pauvre petit blanc

 | 
Sylvie Laurent

Mourir d’être un homme blanc ? Surmortalité et fabrication de l’hypersouffrant

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans un article tonitruant paru dans Proceedings of the National Academy of Sciences1, deux économistes de Princeton, Anne Case et Angus Deaton, mirent au jour un phénomène démographique qui marqua durablement les esprits aux États-Unis. Ils y démontraient que la mortalité de certains hommes blancs d’âge moyen, après avoir reculé en continu depuis le début du siècle, avait nettement augmenté depuis la fin des années 1990. En effet, si la mortalité des hommes blancs diplômés avait baissé de plus de 44 % des années 1970 aux années 2010, celle Blancs n’ayant pas fait d’études avait augmenté de 25 %. Alors que tous les pays développés connaissaient une baisse continue de leur mortalité, les États-Unis subissaient un phénomène exceptionnel ne survenant en général qu’en temps de guerre ou d’épidémie. Ce décrochage était d’autant plus stupéfiant que les Blancs, selon les chercheurs, étaient les seuls à connaître une telle crise démographique ; les minorités semblaient, elles, préservées. D...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search