Version classiqueVersion mobile

Pauvre petit blanc

 | 
Sylvie Laurent

L’ère Reagan, la voix des hommes blancs en colère

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Ronald Reagan fit campagne dans un pays frappé par la récession économique. La destruction des emplois industriels couplée à l’inflation érodait alors l’équilibre social du pays. Conscients d’un déclin relatif des États-Unis à l’échelle globale et d’une détérioration de leur qualité de vie, les Américains blancs, qualifiés ou non, furent séduits par le verbe conquérant du candidat Reagan qui promettait de remporter la guerre froide et de libérer les citoyens des chaînes de la bureaucratie. Le discours de Reagan, désignant l’État comme bête noire, évoquait aux entreprises un avenir avec une fiscalité avantageuse et des dérégulations ; les citoyens blancs de classe moyenne imaginaient eux la fin des mesures d’égalité raciale.

Dans le sillage de Johnson puis surtout de Nixon, qui, en lançant la politique punitive dite de « guerre au crime », avait transformé la pauvreté noire en délinquance et suscité le déploiement massif de forces de l’ordre militarisées dans les ghettos, Reagan usa d...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search