Version classiqueVersion mobile

Pauvre petit blanc

 | 
Sylvie Laurent

Richard Nixon, la présidence des Blancs brimés

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Nixon fut sans doute le premier, après Wallace, à saisir la force de la rancœur et du sentiment de déréliction de la classe moyenne blanche, en particulier dans le Sud, mais également parmi les descendants d’immigrés européens des classes populaires, acquises au Parti démocrate depuis Franklin Roosevelt. Ces Blancs jadis méprisés, que l’on nommait les White ethnics (Blancs ethniques), sont aujourd’hui l’incarnation politique du « pauvre petit Blanc » que le Parti républicain a su ériger en victime expiatoire de l’égalité raciale. Ces derniers étaient en effet aigris en 1968 ; ils avaient le sentiment d’avoir payé le prix fort de la guerre du Vietnam, de la conflictualité sur le lieu de travail en raison de la concurrence avec les immigrés et les Noirs, et des lois sur l’égalité raciale obligeant à la mixité spatiale. De plus, profondément patriotes, ils exécraient la contestation étudiante contre la guerre du Vietnam, accusant ces enfants de la bourgeoisie de gauche d’être anti--amé...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search