Version classiqueVersion mobile

Lieux de mémoire sonore

 | 
Luis Velasco-Pufleau
, 
Laëtitia Atlani-Duault

Le silence et le son comme armes

Du Rêve à la Conscience arabes : les chansons humanitaires, outils du basculement de l’unité politique à la solidarité philanthropique

Abir Nur

Résumé

Inspirés par les tubes occidentaux à succès international, des artistes du « monde arabe » se sont réunis en 1996 puis en 2007 pour faire revivre le rêve nationaliste panarabe. Sur fonds d’images violentes, les chansons Al-Helm Al-Arabi et Al-Dameer Al-Arabi ont galvanisé les foules et marqué les imaginaires collectifs, utilisant pourtant les codes de la pop culture américaine. Ce papier propose une analyse de ces chansons humanitaires, qui prêchent la solidarité entre « frères arabes » contre un ennemi fantasmé commun, l’Occident. Produites dans un contexte marqué par la moralisation des relations géopolitiques et des comportements humains, les deux chansons humanitaires semblent, à la surface, rappeler les objectifs d’un nationalisme nassérien basé sur l’unité politique des Arabes. Or, le fond de ces productions musicales propose en réalité de limiter les relations entre États arabes à des actes philanthropiques individuels hérités du « bon comportement » musulman ou chrétien. La délégitimation des contestations populaires contre les dirigeants arabes apparaît donc comme inévitable, tout comme le soutien, implicite, aux autocraties en place dans la région.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Sur le modèle du concert géant organisé en juillet 1985 par le Band Aid britannique et humblement intitulé « Le jour où la musique changea le monde1 », vingt-trois des plus célèbres artistes du Machrek au Maghreb se sont réunis en 1996 pour plaider en faveur du « Rêve arabe » (Al-Helm Al-Arabi). Donnant naissance à la première chanson humanitaire du monde arabe, le concert du 21 novembre 1996 qui s’est tenu à Abu Dhabi a été retransmis en direct sur les grandes chaînes de radio et de télévision satellitaires de la région, avant d’être intégré dans le vidéoclip d’Al-Helm Al-Arabi, enregistré en studio en 1997, au Caire. Le second concert de « l’opérette2 » s’est tenu à Beyrouth le 5 octobre 1998, avec, semblerait-il, la participation de 1 000 artistes et la présence de plus de 160 000 spectateurs rassemblés sur la place des Martyrs3, au moment même où les chaînes télévisées menées par Rotana diffusaient pour la première fois le vidéoclip de la désormais célèbre chanson. S...

Auteur

École des hautes études en sciences humaines et sociales

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search