Version classiqueVersion mobile

Laisser partir

 | 
Philippe Bataille

2005

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les professionnels de santé mettent tous les moyens à leur disposition pour assurer à chacun une vie digne jusqu’à la mort. Si le médecin constate qu’il ne peut soulager la souffrance d’une personne, en phase avancée ou terminale d’une ­affection grave et incurable, quelle qu’en soit la cause, qu’en lui appliquant un traitement qui peut avoir pour effet secondaire d’abréger sa vie, il doit en informer le malade, la personne de confiance, la famille – ou à défaut, un de ses proches.
Loi Leonetti 2005

Le 22 avril 2005, le Parlement vote la loi Leonetti sur la fin de vie des Français. La mort choisie n’y a pas de place. 2005 traite : des droits des malades ; de la fin de vie ; de la demande d’euthanasie.

Une loi, pas trois. Une loi, peu de droits, pas de choix.

Avant 2005, la fin de vie était encadrée par deux lois ; une sur les soins palliatifs (1999) et une sur les droits des malades (2002). La loi Leonetti (2005-2016) s’en nourrit pour la fin de vie, mais elle n’ouvre aucune perspective...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search