Version classiqueVersion mobile

Le pouvoir en Méditerranée

 | 
Wolf Lepenies

Pendant la Grande Guerre : la civilisation latine contre la barbarie allemande

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

À la suite d’une période d’incertitude, le déclenchement de la Première Guerre mondiale raviva l’enthousiasme pour la latinité, enthousiasme renforcé également par le développement de l’avant-garde artistique qui était étroitement liée au monde latin, comme le cubisme et le futurisme. Les principaux artistes, originaires de France, d’Espagne et d’Italie, imprégnèrent l’époque moderne de « valeurs latines1 ». Dans son ouvrage La terre qui tonne, publié un an avant la fin de la guerre, Paul Adam relatait ses expériences du front, en France et en Italie. L’expressivité brutale de certains passages n’est pas sans rappeler Orages d’acier (In Stahlgewittern, 1920) de Ernst Jünger. Avec son ouvrage, Adam souhaitait élever un monument à la mémoire des troupes latines dont il fallait « tout aimer ». Leurs combats s’apparentaient aux campagnes que menaient les légions romaines de l’Antiquité – rien d’étonnant, selon l’auteur, puisqu’ils descendaient de Marius et Brutus et possédaient autant d...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search