Version classiqueVersion mobile

Le pouvoir en Méditerranée

 | 
Wolf Lepenies

Afrique latine

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les nations latines d’Europe entretenaient avec l’Amérique latine un sentiment d’affinité culturelle. « L’Afrique latine » elle, abrita des revendications et des désirs politiques et économiques : sur le continent africain, les intérêts coloniaux de la France, de l’Italie et de l’Espagne étaient en concurrence les uns avec les autres. Les colons français installés en Algérie passaient en métropole pour des « Latins d’Afrique » comme l’indique l’article éponyme de Marius-Ary Leblond1. Selon l’auteur, ces Latins d’Afrique, plus juvéniles que les Latins d’Europe, parce que dotés d’une vitalité qui n’avait pas souffert de la lutte contre des monarques despotes, possédaient une confiance inépuisable en l’avenir. Mêlés aux Italiens et aux Espagnols, ces « Africains » se percevaient comme une nouvelle « race latine filiale », distincte des Français d’Europe. Tel le contribuable confronté à la bureaucratie financière, les « vieux créoles », autant que les Algériens juvéniles qui vivaient su...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search