Version classiqueVersion mobile

Le pouvoir en Méditerranée

 | 
Wolf Lepenies

1943 : Hannah Arendt et l’Union méditerranéenne comme solution au conflit du Moyen-Orient

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le « Partenariat euro-méditerranéen » (PEM) lancé en novembre 1995 visait à développer la Méditerranée en zone de sécurité basée sur des intérêts et un système de valeurs communs aux pays participants. Couramment appelé « processus de Barcelone », ce partenariat n’aurait guère avancé sans des progrès dans les relations israélo-palestiniennes. En 1993 après de longues négociations secrètes menées à Oslo, Israël et les Palestiniens signèrent à Washington une « déclaration de principes » (Oslo I) dans laquelle Israël reconnut l’OLP comme représentant légitime des Palestiniens, l’OLP s’engageant en retour à supprimer de sa Charte les passages appelant à l’anéantissement d’Israël. Puis, en 1995, les parties au conflit conclurent à Taba (Égypte) un accord intérimaire plus large (Oslo II). Toutefois, si les avancées des négociations israélo-palestiniennes rendirent d’abord possible le processus de Barcelone, des échecs comme l’assassinat du Premier ministre israélien Yitzhak Rabin le 4 nov...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search