Version classiqueVersion mobile

Le pouvoir en Méditerranée

 | 
Wolf Lepenies

Le « socialisme du Sud » de François Mitterrand

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au-delà des clivages politiques, la Méditerranée demeura une région privilégiée de la politique étrangère française. L’histoire mouvementée des relations franco-allemandes s’y dessina souvent en toile de fond comme cela apparaît clairement dans ce souvenir d’enfance raconté par François Mitterrand :

« De Gaulle a vu pleurer sa mère au souvenir de 1870 […]. Mes grands-parents n’évoquaient pas la capitulation de Sedan sans que se réveilla une vieille douleur. Disciples de Clemenceau, ils accusaient les expéditions coloniales d’avoir détourné l’attention des Français de la revanche sur le Rhin. Le soir, on récitait le Hugo de “L’Année terrible”1. »

Par « expéditions coloniales » il fallait entendre la tentative de consolider les possessions coloniales françaises en Afrique et dans la mesure du possible de les étendre. Aux yeux d’une grande part de l’opinion publique cette concentration de la politique sur le sud de la Méditerranée s’accomplissait au détriment d’un engagement vigoureux à ...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search