Version classiqueVersion mobile

La société du déclassement

 | 
Oliver Nachtwey

Postface : les piliers chancelant de la stabilité politique

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Jusqu’en 2015, l’Allemagne passait pour le bastion de la stabilité politique en Europe, si ce n’est dans le monde, et le serait restée si ce que l’on a appelé la crise des réfugiés n’avait pas révélé les tensions sociales qui s’étaient accumulées dans le pays. Le système politique allemand des partis connut cette dernière décennie une profonde transformation, restée largement inaperçue, qui eut paradoxalement pour effet d’aligner le pays sur les normes européennes tandis que le populisme d’extrême droite faisait son entrée sur la scène politique allemande sous l’étiquette de l’AfD. Le parti devenait la troisième force aux dernières élections du Bundestag en recueillant 13 % de voix, arrivant même, en Saxe, en première place. Les libéraux-démocrates (Freie Demokratische Partei, FDP) revenaient au parlement en recueillant 11 % des suffrages, tandis que les Verts et Die Linke finissaient en deçà de leurs attentes, atteignant difficilement la barre des 9 % chacun. Les résultats de Die L...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search