Version classiqueVersion mobile

La société du déclassement

 | 
Oliver Nachtwey

4. Déclassement social

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Tandis que le miracle économique de la RFA battait son plein, Hannah Arendt formulait un pronostic appelé à un riche avenir : la société du travail finira un jour par manquer de travail1. Un quart de siècle plus tard, dans les années 1980, il semblerait bien qu’elle ait eu raison. La société industrielle traditionnelle changea à toute vitesse. L’ordinateur et les robots firent leur entrée dans la production, le chômage de masse s’installa durablement et le secteur tertiaire grossi aux dépens du secondaire. L’heure de la société du travail telle que nous la connaissions semblait avoir sonné2. On se mettait à douter du travail comme condition sociale « qui affecte et pénètre toutes les formes et les sphères de la vie pour les attirer dans son champ de force3 ». La méprise pouvait difficilement être plus complète. L’importance du salariat, loin de décliner, augmentait. La société du travail ne touchait pas à sa fin, elle se tenait sur le seuil d’un renouveau qui devait replacer le trav...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search