Version classiqueVersion mobile

La société du déclassement

 | 
Oliver Nachtwey

Préface

Bruno Amable

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’Allemagne occupe une place centrale dans la plupart des débats français. C’est certainement le cas pour ceux qui portent sur l’économie, mais pas uniquement. L’Allemagne est fréquemment la référence obligée, le pays dont les réussites, telles qu’elles apparaissent aux yeux des commentateurs français, ne mettent que plus en évidence les insuffisances et échecs de la France (« Ah, si seulement on pouvait faire aussi bien que l’Allemagne… ») ou, plus rarement, ses succès (« On a fait mieux que l’Allemagne… »). L’Allemagne est l’éternel modèle, loué tant pour sa réussite économique, la stabilité de ses institutions et la sérénité de ses relations sociales que pour sa capacité d’adaptation aux changements du monde contemporain. À l’inverse, la société française est volontiers imaginée tout à la fois immobile, conflictuelle et constamment en retard. On se souvient de la déclaration de Nicolas Sarkozy à Angela Merkel en mars 20081 :

« Je voudrais vous dire qu’en France, en ce moment, on e...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search